PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Tchad: deux soldats tués à Ngouboua dans une attaque attribuée à Boko Haram

Au Tchad, deux militaires dont un officier ont été tués au cours d'une embuscade attribuée à des éléments de Boko Haram, mercredi 21 février. Les deux militaires faisaient partie d'une patrouille qui était en mission de reconnaissance à la frontière entre le Nigeria et le Tchad. C'est la première fois depuis neuf mois que les islamistes font parler d'eux en territoire tchadien.



Tchad: deux soldats tués à Ngouboua dans une attaque attribuée à Boko Haram
C’est une colonne de l’armée tchadienne de retour d’une patrouille dans la région de Ngouboua, à la frontière entre le Nigeria et le Tchad, qui est tombée dans une embuscade tendue par les islamistes, sans doute arrivés à bord d’embarcations de l’autre côté de la frontière.

Les islamistes ont eu le temps de faire deux morts, avant de disparaître dans les papyrus, les herbes flottantes qui couvrent une bonne partie de la surface du lac Tchad en cette saison.

Les assaillants ont utilisé l’effet de surprise, comme il y a neuf mois, date de la dernière attaque attribuée à Boko Haram. Ce jour-là, alors que cela faisait plusieurs mois qu’ils n’avaient pas enregistrés d’offensive, les soldats tchadiens déjeunaient tranquillement, quand ils ont été attaqués par surprise.

Depuis la fin 2016, le Tchad, qui a violemment répondu aux assauts de Boko Haram, n’a plus subi d’offensive, aussi bien sur les positions des militaires qui quadrillent la région du lac Tchad frontalière avec le Nigeria, que sur les populations civiles dans les villages.

rfi.fr

Ousmane Demba Kane

Vendredi 23 Février 2018 - 09:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter