Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tchad: un journaliste de la radio Dja FM de Mongo interpellé



Au Tchad, les associations de journalistes sont vent debout après l’arrestation du correspondant d’une radio dans la province du Guéra au centre du pays. Dans un communiqué diffusé hier, dimanche 29 décembre, l’Union des radios privées du Tchad exige la libération de Ali Hamata Achène, un journaliste qui ne faisait que son travail.

Le 26 décembre dernier, le correspondant de la radio Dja FM à Mongo dans la province du Guéra a été convoqué par un officier de police judiciaire et placé en détention suite à une plainte du juge d’instruction de Mongo après la publication par le journaliste d’un post sur les réseaux sociaux qui s’interroge sur la lenteur de la justice dans le traitement des dossiers.

Une décision, que ne comprend pas le président de l’Union des radios privées du Tchad, Mekondo Sony : « Si un journaliste ne vient pas chercher les informations qu'il diffuse, ils diront que ce sont des rumeurs, de fausses informations. mais quand on vient à la recherche d'informations pour les mettre à la disposition du public, on dit que c'est une diffamation, un outrage à magistrat », regrette Mekondo Sony. Or Ali Hamata Achène était en quête d'information, insiste t-il, aussi son arrestation est incompréhensible. « Nous demandons sa libération pure et simple, on ne peut pas le garder, il n'a rien fait ! »    

L’Association des journalistes des radios privées, qui condamne cette arrestation, demande la libération immédiate du journaliste et indique qu’elle tiendra pour seul responsable le juge à l’origine de la procédure. Jusqu’au dimanche soir, ni le parquet de la province du Guéra, ni le ministère de la Justice n’ont commenté le sujet.

Rfi

Lundi 30 Décembre 2019 - 09:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter