Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tivaouane: le Conseil départemental au secours de la Maison des hôtes

​Le piteux état de délabrement dans lequel se trouve la Maison des hôtes de Tivaouane n’agrée guère les dignitaires religieux de la capitale de la Tidiania. «Depuis un certain temps ces lieux sont laissés à la merci de tous ceux qui passent par ici, pire, l’entretien n’a pas suivi », s’est désolé Serigne Moustapha Sy Al Amine, venu présider, ce samedi 15 mai 2021, la cérémonie de lancement officiel de la rénovation desdits édifices, initiée par le Conseil départemental.



La désolation s’empare aussitôt du visiteur qui franchit la porte d’entrée de la Résidence Cheikh Seydil Hadj Malick Sy (Maison des hôtes), un complexe d’accueil multifonctionnel dédié aux fidèles, entièrement construit et équipé dans le cadre du Programme spécial de modernisation de la ville de Tivaouane initié par le Président Macky Sall, composé de réceptifs d’accueil et d’hébergement avec 72 chambres d’hôtes d’une capacité d’accueil à 144 lits, d’une salle de conférence totalement équipée, d’un auditorium de 520 places, de deux salles de séminaire, d’une salle des banquets de 200 places, d’une bibliothèque, d’une vingtaine de suites Vip, d’une salle des grands évènements d’une capacité de 1300 personnes.

Un bijou qui faisait naguère la fierté de la Ummah islamique et même au-delà. Mais aujourd’hui l’on se croirait dans une forêt classée, uns fois à l’intérieur. Les cocotiers languissent, dépérissent. Les pots à fleurs sous l’emprise d’un assèchement navrant se sont vidés de leur contenu. La cour de la Résidence, naguère garnie d’une belle pelouse de gazon naturel, d’un vert si brillant, est aujourd’hui fourrée d’arbrisseaux sauvages et épineux.

Le gazon mort, asséché, d’une poignante parure jaunâtre, est couvert de feuilles mortes. Pas la moindre opération de réaménagement des paysages, des espaces verts et du cadre de vie. La splendide cour de la suite présidentielle s’est aujourd’hui complètement dégarnie.

La maison est complètement délabrée. Partout les ordures ornent le décor. Cheikh Mouhamadou Moustapha Sy Al Amine, venu présider, au nom du Khalife général des Tidianes, Seydi Ababacar Sy Mouhamadoul Mansour, la cérémonie de lancement officiel de la rénovation de ladite Maison des hôtes, inaugurée par le président de la République, le samedi 19 décembre 2015, devait rappeler que « lors de la remise des clés à feu Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, le Président Macky Sall avait beaucoup insisté sur le suivi de l’entretien des lieux ». Malheureusement, a-t-il regretté, « ce que nous avons constaté depuis un certain temps c’est que les lieux sont laissés à la merci de tous ceux qui passent par ici, et l’entretien réellement n’a pas suivi ».

Il s’est réjoui du fait que la présidente du Conseil départemental, Madame Seynabou Gaye, en saisissant la balle au rebond à travers cette salutaire initiative, ait réservé une suite favorable à l’interpellation du président de la République, prenant en charge l’entretien et le nettoiement de la Résidence Seydi El Hadji Malick Sy (Maison des Hôtes), en parfaite intelligence avec ses partenaires.

Selon le fils de Al Amine, « le grand dommage c’est qu’on n’a pas confié cette tâche à qui que ce soit ». C’est ainsi que, explique-t-il, « nous nous sommes dit que par volonté il faut de la réactivité, sensibiliser les gens, pour qu’ils prennent  des  initiatives  allant  dans  ce sens ». Il remarque que « quand on ne le fait pas, tout le monde en pâtit ».
Aussi qu’« il faut de la rigueur pour le suivi de l’entretien d’une telle infrastructure ».

La présidente du Conseil départemental de Tivaouane, qui a initié la tâche dans le cadre d’un partenariat avec l’AGETIP, l’UCG et l’ISEP (Université) de Thiès, décidant, conformément au vœu du Chef de l’Etat, de prendre en charge la totalité de l’entretien et la maintenance de la Maison des hôtes de la cité religieuse de Maodo, a mis sur la table plus de cinq millions de FCFA pour l’achat de produits d’hygiène et de jardinage.

En plus d’avoir recruté 13 jeunes permanents pour assurer l’entretien de l’infrastructure. Madame Seynabou Gaye a invité les populations à « préserver ce cadre toujours propre », car, pense-t-elle, « nettoyer, c’est bon, mais ne pas salir est encore mieux », rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Thiès.

AYOBA FAYE

Mardi 18 Mai 2021 - 13:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter