Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Trafic d’êtres humains: les femmes et les enfants subissent plus de violences, selon un rapport de l’ONUDC



Selon le rapport l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) sur la traite des personnes, publié mardi, les femmes et les enfants subissent plus de violences des mains des trafiquants.

« Les femmes et les enfants subissent plus de violences aux mains des trafiquants », souligne le rapport. Qui ajoute : « L'analyse des affaires judiciaires montre que les femmes sont sujettes à des violences physiques ou extrêmes de la part des trafiquants à un taux trois fois plus élevé que les hommes. Alors que les enfants sont sujets à des violences physiques ou extrêmes à un taux près de deux fois plus élevé que les adultes ».

Face à cette situation, les auteurs du document font fait plusieurs recommandations aux Etats. Il s’agit « d’accroître l'accès aux soins et services spécialisés pour les victimes qui ont subi des violences extrêmes, d’intégrer les interventions contre la violence sexiste dans les stratégies et d'inscrire l'usage de la violence comme délit dans la législation nationale ».

Le Rapport mondial 2022 de l'ONUDC  sur la traite des personnes  est le septième du genre mandaté par l'Assemblée générale dans le cadre du Plan d'action mondial des Nations Unies de 2010 pour lutter contre la traite des personnes. Cette édition du Rapport mondial donne un aperçu des schémas et des flux de trafic détectés pendant la pandémie de COVID-19. 

Il couvre 141 pays et donne un aperçu de la réponse à la traite des personnes aux niveaux mondial, régional et national, en analysant les cas de traite détectés entre 2018 et 2021. Ce rapport se concentre principalement sur les tendances des détections et des condamnations qui montrent des changements importants par rapport aux tendances historiques depuis que l'ONUDC a commencé à collecter des données en 2003. 

Les conclusions sont en outre informées et enrichies par l'analyse des résumés de 800 affaires judiciaires jugées entre 2012 et 2020, fournissant un aperçu plus précis du crime, de ses victimes et de ses auteurs, et de la manière dont la traite des personnes est portée à l'attention des autorités.

Comme les années précédentes, cette édition du Rapport mondial sur la traite des personnes présente une image globale des schémas et des flux de la traite  (Chapitre 1), ainsi que des analyses régionales détaillées (Chapitre 2) et des profils de pays.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 24 Janvier 2023 - 15:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter