Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Traque : une demande d’enquête parlementaire de l’opposition bientôt sur la table de Moustapha Niass

Les « 200 » milliards d’Aminata Touré restent en travers de la gorge de l’opposition. Le Groupe parlementaire « Liberté et Démocratie » ne compte pas laisser passer. Une demande de commission d’enquête parlementaire sera « très vite » déposée sur la table du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass. L’annonce a été faite par Me Madické Niang, le président dudit groupe.



Traque : une demande d’enquête parlementaire de l’opposition bientôt sur la table de Moustapha Niass
La demande « est prête et est en train d'être d’être circularisée avant d’être déposée sur la table du président de l’Assemblée nationale. Les Sénégalais ont besoin de savoir comment se compose ce montant. Comment ce montant a été dépensé parce qu’aucune recette ne peut être utilisée sans que l’Assemblée nationale n’est eu à donner d’abord son autorisation par le vote d’une loi. C’est une Loi de Finances Rectificatives (LFR) ou par d’autres moyens. Et, vous avez entendu le président de l’Assemblée nationale dire qu’il ne se rappelle qu’on est eu à voter une LRF prenant en compte un tel montant. Pour vous dire que le brouillard existe, le brouillard est tellement épais qu’il faut éclairer les Sénégalais. Pour cela, nous avons décidé de mettre en place une commission d’enquête parlementaire », a déclaré le responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Ce, en marge de la première conférence de presse des partis de l'opposition et les organisations démocratiques signataires de l'Initiative pour des élections démocratiques au Sénégal. 

L'ancienne Première ministre a révélé que 200 milliards ont été recouvrés dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Interpellé sur la question, le président Moustapha Niass a soutenu n'avoir pas souvenance qu'une LFR ait été discutée ou votée sur une telle somme. 


Jeudi 28 Décembre 2017 - 20:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter