Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tribunal Correctionnel Dakar: Mamadou Diop Iseg réclame 100 millions à son ex-épouse

Traduit hier mercredi devant le tribunal Correctionnel de Dakar pour faits de faux, d’usage de faux en écriture privée, d’escroquerie à jugement et tentative d’escroquerie, le directeur de l’Iseg, Mamadou Diop réclame 100 millions à son épouse. Cette dernière ayant enclenché des poursuites contre lui, lui demande 500 millions à titre de préjudice.



Tribunal Correctionnel Dakar: Mamadou Diop Iseg réclame 100 millions à son ex-épouse
La bataille judiciaire entre Mamadou Diop dit Diop Iseg et sa seconde épouse Aissatou Seydi se poursuit. Pour des faits de faux, d’usage de faux en écriture privée, d’escroquerie à jugement et de tentative d’escroquerie, Aissatou Seydi a traduit mercredi son mari devant le juge de la troisième Chambre correctionnel de Dakar. Cette dernière reproche à son époux d’avoir confectionné un faux document dans lequel il lui avait donné mandat d’acquérir un immeuble à 140 millions.

Devant la barre, Mamadou Diop a démenti toutes les accusations porte sur sa personne. « J’ai économisé pour acheter deux immeubles. L’un a été entièrement payé cash à 220 millions et l’autre à 140 millions. C’est quand je suis allé en prison qu’elle a usé de subterfuges pour mettre à son nom le second immeuble que j’ai acquis en 1995 alors que je ne la connaissais même pas », explique Diop Iseg.

Poursuivant, il soutient que Aissatou Seydi a détruit tous les documents pendant qu’il séjournait en prison. « En complicité avec son cousin direct Ismaila Sonko, ils ont mis un plan pour me combattre. J’ai trouvé le document présumé faux, sur lequel les participants ont émargé, dans un sachet. Elle m'a trahi. Elle n’avait pas les moyens d’acheter cet immeuble. Elle a fait un faux pour s’approprier ma maison qu’elle occupe à Sacré-Cœur », dit-il.

Pour sa part, Aissatou Seydi a confié au tribunal n’avoir jamais assisté à une assemblée générale où on lui demandait d’acheter un immeuble pour le compte de l’Iseg. « Sur ledit Pv, il est allégué qu’il m’a chargé d’acheter des immeubles à coup de millions et que j’ai détourné l’argent. C’est moi qui ai fructifié l’Iseg. À nos jours, j’ai mis un milliard à l’Iseg » défend-elle. Elle affirme que l’immeuble de Sacré-Cœur est un don.

Selon « Les Échos », les avocats de Aissatou Seydi ont réclamé 500 millions à titre de dédommagement à Mamadou Diop. Ces derniers disent que ce procès est un « drame social », et que M. Diop n’a pas de preuves dans cette affaire. De son côté, l’avocat de Mamadou Diop a demandé à ce qu’on condamne la femme de son client à payer 100 millions. Il précise que la seule victime dans cette affaire, c’est son client. L’affaire sera délibérée le 23 juin prochain.

Ndeye Fatou Touré

Jeudi 10 Juin 2021 - 10:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter