Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



UCAD: les étudiants exclus entament une grève de la faim indéterminée



UCAD: les étudiants exclus entament une grève de la faim indéterminée
Les étudiants exclus par le Conseil de discipline de l'Université cheikh Anta Diop de Dakar ont, à travers un communiqué de presse parvenu à PressAfrik, informé qu'ils entament à partir de ce jeudi 29 juillet une grève de la faim "pour prévaloir leur droit à l'éducation" 

Pape Abdoulaye Touré et ses camarades réunis autour de la "Coalition Articles 118 et 119 du COCC FSJP/UCAD" revendiquent la réintégration immédiate et sans condition de tous les étudiants « injustement sanctionnés par le conseil de discipline du 02 juillet passé ». Aussi, ils exigent la levée de la session unique décrétée au niveau de la FSJP parce que disent-ils, « c'est une décision injuste et illégale qui ne cherche qu'à sacrifier I ‘avenir de la quasi-totalité des étudiants de ladite faculté ».

Les étudiant qui ont été exclus ont dénoncé le fait que leurs noms « ne figurent nulle part sur les listes des étudiants autorisés à faire les examens du premier semestre à la faculté de droit ». Une chose qui selon eux laisse à croire que les autorités universitaires poursuivent leur volonté de sacrifier « l'avenir de beaucoup d'étudiants malgré leur innocence ».

 « Nous tenons le Recteur de l'université Cheikh Anta Diop, Monsieur Ahmadou Aly MBAYE et le Doyen de la F5JP, Monsieur Alassane KANTÉ Comme les principaux responsables de tout ce qui arrivera ne serait-ce qu'à un seul étudiant en grève de la faim », alerte le document.

Se considérant comme des « victimes d'une injustice de la part du Conseil de discipline », ils réclament « la réinsertion des étudiants illégalement suspendus de 2 et de 5 ans. Nous ne voulons pas être à l'origine d'aucun acte de vandalisme ni de violence allant dans le sens de détruire des biens publics appartenant à tous les étudiants pour réclamer nos droits », lit-on dans le communiqué.

Ndeye Fatou Touré

Jeudi 29 Juillet 2021 - 15:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter