Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ukraine: après le drame d’Odessa, les insurgés reçoivent des renforts

Dans l’est de l’Ukraine, la situation reste extrêmement tendue, trois jours après le début de l’offensive lancée par l’armée ukrainienne contre les bastions de Sloviansk et de Kramatorsk. Après le drame d’Odessa, à Donetsk, comme dans d’autres villes de la région, les insurgés ont lancé un appel à la mobilisation de tous les hommes en âge de se battre.



Des militants pro-russes, à Donetsk, le 4 mai. Les sépératistes continuent de mobiliser et affirment que des renforts leurs arrivent de toute l'Ukraine.
Des militants pro-russes, à Donetsk, le 4 mai. Les sépératistes continuent de mobiliser et affirment que des renforts leurs arrivent de toute l'Ukraine.
Papiers militaires à la main, Viktor patiente devant la tente qui sert de centre de recrutement pour la milice pro-russe. Ce qui l’a décidé à franchir le pas, c’est l’offensive de l’armée à Sloviansk. Mais surtout, dit-il, l’incendie d’Odessa, qu’il attribue aux autorités ukrainiennes : « J’ai un boulot, mais j’ai décidé de tout plaquer parce que j’en ai marre de ces salopards. On ne peut pas laisser tuer nos camarades sans réagir. Si on me donne une arme, alors je m’en servirai contre ces collabos venus de l’ouest ».A l’intérieur de la tente, c’est un ancien mineur qui accueille les volontaires. « Les gens viennent depuis 6 heures du matin. Ça n’arrête pas ! Ils viennent avec leurs bagages, je leur dis qu’il faut revenir plus tard, mais ils refusent de partir ! Les volontaires reviennent de partout, vous savez : des villes de l’est, mais aussi des villes de l’ouest. Ils viennent de toute l’Ukraine pour nous soutenir », rapporte Alexander, qui affirme que, chaque jour, ce sont des centaines de personnes qui se présentent devant lui.

Une fois enregistrés, les volontaires sont pris en charge par d’anciens officiers de l’armée soviétique. Ils sont ensuite répartis sur les différentes positions tenues par les insurgés.

Propagandes

Le drame d’Odessa trouve un écho très important à Donietsk et dans l’est de l’Ukraine. Un écho amplifié par les chaînes de télévision russes ou ukrainiennes, qui donnent chacune deux versions totalement différentes des faits.

Résultat, les pro-Russes sont persuadés que le gouvernement ukrainien et les militants de Secteur droit (Pravyi Sektor), cette milice nationaliste de l’ouest, sont responsables du drame. Du côté des partisans de l’Ukraine, on reprend, à l’inverse, la version des autorités ukrainiennes, qui voient dans l’incendie meurtrier d’Odessa la main de Moscou et des services de renseignements russes. L’impact est très fort, particulièrement chez les insurgés pro-Russes, qui voient dans ce drame la justification de toutes leurs actions et qui motivent d’ailleurs un grand nombre de personnes à rejoindre leur rang, le drame d’Odessa va donc sans doute mettre encore d’avantage d’huile sur le feu séparatiste.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 5 Mai 2014 - 11:24