Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Un ancien militaire qui faisait chanter des femmes avec des vidéos obscènes arrêté



Un ancien militaire qui faisait chanter des femmes avec des vidéos obscènes arrêté
Ancien militaire de la classe 2012, ayant servi au bataillon blindé de Thiès, Mamadou Ndiaye, né en 1992, s'est retranché dans sa localité de Ngaye (Thiès). Seulement, il va tremper dans une affaire de chantage et diffusion de vidéos obscènes qui lui ouvrira les portes de la citadelle du silence.

Selon des sources bien au fait des démêlés judiciaires de cet ancien élément du bataillon blindé, le bonhomme s'amusait à amadouer de belles femmes à travers les réseaux sociaux. Pour ce faire, il avait créé un compte facebook avec un faux nom : Rimo Touré. Sur cette page, il passait pour un émigré sénégalais. Après avoir ajouté une femme qui répond à ses critères très sélectifs, M. Ndiaye l'abordait, avant de lui proposer une relation amoureuse.
 
A ce jeu, il n'hésitait pas à proposer le mariage, pour mieux ferrer sa cible. Dès que la victime mordait à l'hameçon, l'ancien militaire demandait à sa conquête de lui envoyer des vidéos obscènes d'elle. Naïves, certaines dames accédaient à ses requêtes. Il put ainsi recevoir une quinzaine de vidéos obscènes de femmes éparpillées à travers le pays à qui, il va promettre monts et merveilles.
 
Les vidéos soigneusement enregistrées dans son téléphone, M. Ndiaye déroule l'acte 2 de son plan. Il menace ses victimes de transférer leurs vidéos à Adamo. Un jeune émigré sénégalais établi en Allemagne et qui s'est fait un nom sur la toile par ses insultes et la publication de vidéos obscènes ayant fuité. Ce, si elles rechignaient à coucher avec lui. Une astuce qui a perdu plusieurs dames, dont M.A.S. domiciliée à Lompoul. - P.S. domiciliée à Tivaouane et L. N. Par peur de voir ses vidéos entre les mains de ce «juge des moeurs», la dame M. A. S. qui habite à Lompoul, va chercher à acheter le silence de l'ancien militaire, en lui transférant 35 000 FCfa.
 
Malgré tout, M. Ndiaye va transférer sa vidéo à Adamo. Tétanisée par la publication de lavidéo, M. A. S. qui n'avait plus rien à craindre, saisit les pandores de la Section de recherches de Saint-Louis d'une plainte déposée le 12 septembre dernier. Les gendarmes ouvrent une enquête et déroulent le rouleau compresseur pour appréhender l'ancien militaire. Munis d'informations précises contre lui, après audition de plaignantes, les pandores le localisent chez lui, dans la commune de Ngaye Mékhé. Dans son ordinateur, plusieurs vidéos obscènes de femmes sont découvertes.
 
Conduit à la section de recherches de Saint-Louis, il bat sa coulpe et sollicite la clémence des victimes. Au terme de sa garde vue, M. Ndiaye a été déféré au parquet du tribunal de grande instance de Saint-Louis.
 
L’Observateur
 

Salif SAKHANOKHO

Samedi 18 Septembre 2021 - 12:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter