Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Une femme vêtue d’un t-shirt Charlie Hebdo poignardée à Londres



Une femme vêtue d’un t-shirt Charlie Hebdo poignardée à Londres
Les faits se sont déroulés ce dimanche après-midi à Hyde Park, à Londres, au célèbre “Speakers’ Corner”, le rendez-vous des orateurs publics. 

La femme âgée de 39 ans a été poignardée lors des traditionnels discours publics organisés chaque jour dans ce lieu consacré, bien connu des Londoniens. Elle portait un t-shirt Charlie Hebdo au moment de l’agression. 

L’auteur des coups de couteau n’a pas encore été interpellé ni identifié, relate la BBC. L’arme a en revanche été retrouvée sur les lieux. La police londonienne a lancé un appel à témoins.

“Coupure mineure”
La victime, Hatun Tash, a été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger. “La police a été appelée par les services de secours à 15h34 dimanche pour une agression au Speakers’ Corner”, a expliqué dimanche soir la Met Police dans un communiqué, “Les agents qui se sont rendus sur place ont trouvé une femme de 39 ans souffrant d’une coupure mineure à la tête”. “Elle a été soignée sur place avant d’être emmenée dans un hôpital du centre de Londres”, a-t-elle ajouté.

Habituée du “Speakers’ Corner”
Cette ancienne musulmane convertie au christianisme est une habituée du “Speakers’ Corner” et critique virulente de l’islam. Des militants musulmans auraient d’ailleurs exigé qu’elle ne soit plus autorisée à y plaider sa cause. Elle a déjà été la cible d’attaque mais c’est la première fois qu’elle subit une agression armée. 

Pas de “spéculations”
La police a appelé le grand public à ne pas “spéculer sur le motif de l’attaque”. “Nous n’en sommes qu’aux premiers stades de notre enquête et nous travaillons dur pour retrouver la personne responsable”, a-t-elle insisté.

Attaque contre Charlie Hebdo
Le 7 janvier 2015 à Paris, les frères Kouachi avaient attaqué la rédaction de Charlie Hebdo, qui avait publié des caricatures de Mahomet, à l’arme de guerre, y assassinant 12 personnes, dont les dessinateurs historiques Cabu et Wolinski, avant de prendre la fuite. 

7sur7

Lundi 26 Juillet 2021 - 15:00


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter