Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Union africaine: le roi Mohammed VI à la tribune pour marquer le retour du Maroc

Discours royal, ce mardi, devant l’assemblée de l'Union africaine lors du 28e sommet. Le roi du Maroc, Mohammed VI, était invité à la tribune pour la cérémonie de clôture, au lendemain de l’annonce formelle du retour du royaume dans l'organisation.



Photo AFP
Photo AFP
Mohammed VI s'est exprimé devant les chefs d'Etat et de gouvernement. Un événement qui a été longtemps incertain. Après beaucoup d’attente, et beaucoup de rumeurs et de contre-rumeurs toute la matinée, le souverain chérifien est entré dans la grande salle plénière peu après 14 h 30 locales.

En costume cravate sombre, flanqué de son ministre des Affaires étrangères et de son ministre adjoint, il est entré solennellement, sourire aux lèvres, sous les applaudissements nourris de nombreuses délégations, certaines debout, d’autres restées assises, mais aussi sous les youyous et les slogans venant des galeries où se trouve la presse marocaine. A quelques rangs de là, le délégué de la République sahraouie, lui, n’a pas bronché.

Appelé à la tribune par le président tchadien Idriss Déby, il a délivré un discours en français, avec un préambule plutôt lyrique : « Il est beau le jour où l’on rentre chez soi après une trop longue absence. Il est beau le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé. L’Afrique est mon continent et ma maison. Je rentre enfin chez moi et vous retrouve avec bonheur. Vous m'avez tous manqué. Le soutien franc et massif que le Maroc a recueilli, témoin de la vigueur des liens qui nous unissent, le retrait de l’OUA était nécessaire. Il a permis de recentrer l’action du Maroc dans le continent, de mettre aussi en évidence combien l’Afrique est indispensable au Maroc et combien le Maroc est indispensable à l’Afrique. Il est l’heure de rentrer à la maison, nous avons choisi de retrouver la famille ».

Un problème juridique à l’origine du suspense

Il a ensuite énuméré pendant 20 minutes toutes les bonnes raisons pour lesquelles le Maroc a sa place au sein de l’Union africaine, avant de regagner le siège attribué au Maroc dans l’assemblée plénière, près de l’entrée au pied de la tribune.

Les incertitudes sur sa présence sont venues d’un problème juridique et le suspense a duré toute la matinée. Le souverain, présent à Addis-Abeba depuis vendredi, sera-t-il reçu au siège de l’Union africaine ? Parlera-t-il devant ses pairs ? Est-ce que ce sera en public ou en privé ? Jusqu’à la mi-journée, ces questions n’étaient pas tranchées, car le protocole de l’Union africaine ne savait pas à quel titre Mohammed VI pouvait être reçu.

On a même vu la directrice du protocole de l’UA discuter longuement avec le chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar, lequel a même dû patienter devant la porte de la grande salle, en silence pendant qu’on discutait de son cas. Finalement, il semble que ce soit une solution provisoire qui a été trouvée et qui a permis finalement au roi de venir saluer ce jour historique pour son pays.

Rfi.fr

Mardi 31 Janvier 2017 - 14:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter