Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vision 2050 de la CEDEAO: de nouvelles perspectives prises pour intégrer les besoins des populations



Vision 2050 de la CEDEAO: de nouvelles perspectives prises pour intégrer les besoins des populations
En juin 2007, la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO a adopté une Vision pour I'Afrique de I'Ouest qui transformerait la région «d'une CEDEAO des Etats en une CEDEAO des Peuples ». Un processus qui n'a abouti et qui n'a pas atteint ses objectifs. En effet, selon le coordinateur adjoint du bureau national, Mamadou Moustapha Seck, « c'était une vision un peu "théorique", en terme d'infrastructure en terme d'agriculture et les Etats ne se sont pas appropriés les stratégies de cette vision ». La vision 20-50 vient en rectification d'erreurs de la vision 20 -20.

Le traité 20-20 de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est un accord multilatéral signé par les Etats membres de l’organisation. Les Etats membres, conscients de la nécessité impérieuse d’encourager, de stimuler et d’accélérer leur développement économique et social en vue d’améliorer le niveau de vie de leurs peuples. La vision 20 - 50 vient en rectification d'erreurs de la vision 20-20
 
En 2020, une évaluation a été faite montrant que la vision 20-20 élaborée en 2007 qui consiste à mettre en œuvre une stratégie pour développer la sous-région au cours de 13 années 2007 à 2020, n'était pas appropriée par la population, mais aussi, elle ne prenait pas en compte les préoccupations réelles des populations raison pour laquelle, à la suite de l'évaluation, les chefs d'Etats et de gouvernement ont donné des orientations pour qu'on adopte une nouvelle vision, la vision 20-50 sur les prochaines 50 ans. 

Se basant sur cette étude, Mamadou Moustapha Seck le coordinateur adjoint du bureau national de la CEDEAO déclare que ceci. « Jusqu'à maintenant, on voit que la CEDEAO est une administration regroupant des Etats alors qu'il faut progressivement partir de la CEDEAO de l'Etat à la CEDEAO du peuple pour que chaque citoyen de ces 15 états puisse circuler librement dans chacun de ces 15 états, s'y établir puisse y travailler en toute sécurité et y prospérer ».

La vision 20-20 n'a pas bien marché, pour raison, M. Seck nous explique que « En effet, il faut savoir que savoir de quoi les populations ont besoin, quelles sont ses aspirations. Ensuite, c'était une vision d'une certaine manière un peu théorique qui ne mettait pas l'accent sur la mise en œuvre de programmes pratiques, en terme d'infrastructure en terme d'agriculture, etc. Enfin, les états ne se sont pas appropriés dans leurs administrations et les secteurs privés les stratégies qui ont décliné à partir de cette vision ».

Ainsi donc, les chefs d’Etat et de gouvernement étaient convaincus que la promotion du développement économique harmonieux des Etats requérait une coopération et une intégration économique efficaces qui passeraient essentiellement par une politique résolue et concertée d’autosuffisance.

L’objectif final est le développement "économique accéléré et durable" des États membres aboutissant à l’Union économique de l’Afrique de l’Ouest.

Ndeye Fatou Touré

Mercredi 24 Février 2021 - 14:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter