Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Visite du Président XI Jinping au Sénégal : L'Ambassadeur chinois prépare le terrain

Sur l’initiative du Président de la République du Sénégal Macky Sall, le président de la République populaire de Chine XI Jinping va effectuer une visite d’Etat au Sénégal les 21 et 22 juillet 2018. Il s’agit de la première visite au Sénégal d’un Président Chinois depuis neuf ans. Durant la visite le Président XI Jinping va s'entretenir avec son homologue sénégalais Macky Sall. Ils procéderont à un échange d'avis sur le partenariat de coopération stratégique global sino-sénégalais, les relations sino-africaines et le Sommet de Beijing du Forum de la coopération sino-africaine, ainsi que les questions d’intérêt commun. Les deux chefs de l’Etat vont témoigner de la signature de plusieurs accords et visiteront ensemble un projet de coopération, dans les domaines de la justice et de l’aviation, dans infrastrutures, des ressources humaines etc.



A cet effet quatre objectifs seront attendus de cette visite: rendre la relation politique sino-sénégalaise plus étroite et plus solide avec une vision stratégique à long terme, faire fructifier la coopération bilatérale, promouvoir une coordination plus étroite dans les affaires internationales telles que la réforme du conseil internationale de L’Onu, la privation de l’ordre internationale du libre-échange, la lutte contre les changes climatiques, et pour terminer stimuler la coopération entre la chine et les pays africains.
 
S'exprimant sur volume d’investissement, lors de sa conférence, de ce vendredi 13 juillet 2018, l’Ambassade du Chine au Sénégal  Zhang Xun a expliqué que le montant investi dans Plan Sénégal Emergent (PSE) évalué selon les statistiques du gouvernement sénégalais à 884 milliards francs CFA, classe son pays comme le plus grand pays investisseur dudit projet.

La Chine veut aussi sa part du pétrole sénégalais
L'Ambassadeur ne cache l'interet de son pays pour le pétrole découvert au Sénégal. "Et comme nous disposons d’un compte offshore en Côte d’ivoire, le gouvernement du Sénégal aussi espère que les grandes entreprises de la Chine s’investissent dans ce domaine de la coopération de cette énergie qui sera du gagnant-gagnant."

Aussi à propos de la polémique sur le trafic du bois en Casamance, accusée à tort ou à  raison par l’écologiste et ancien ministre de l’Environnement Haïdar El Ali, d'exporter des centaines de milliers de troncs de bois de venne coupés en Casamance, la Chine a tout balayé d'un revers de main, par le biais de son ambassadeur. « Quand nous avons attendu ces rumeurs, nous avons avons fait une enquête auprès de notre homologue gambien. Parce que  le gouvernement chinois s’oppose fermement à ce phénomène et nous avons pris certaines mesures pour empêcher certains petits commerçants illégaux qui faisaient ce trafic de bois», souligne le diplomate.

AYOBA FAYE

Vendredi 13 Juillet 2018 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter