Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vote du budget du ministère de l’Eau: les députés flinguent SEN EAU et Serigne Mbaye Thiam

Le passage de l’actuel ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam n’a pas été de tout repos. Entre critiques dans la gestion de l’eau et de l’assainissement, hausse des factures de la Sen Eau… Le Ministre a eu droit à des interpellations de plusieurs députés.



Vote du budget du ministère de l’Eau: les députés flinguent SEN EAU et Serigne Mbaye Thiam
Le passage du ministre de l’Eau et de l’Assainissement à l’Assemblée nationale pour défendre le projet de son ministère a été une occasion pour les députés de lui faire plusieurs récriminations.  
« La seule chose qui est constante est la hausse vertigineuse des factures. C’est cette hausse indéterminée du prix de l’eau que nous ne pouvons pas comprendre. Qu’est-ce qui a changé réellement au niveau du dispositif expérimental pour qu’on nous fournisse des factures chères », a dit Pape Sagna Mbaye.

Il a interpellé la directrice de la Sen Eau sur la hausse des factures. « Comment une personne qui payait 6000 FCFA par mois se retrouve aujourd’hui avec une facture de 80000 FCFA, qu’est-ce qui explique cela. Tout le monde en parle et qu’est-ce qui va être fait », a-t-il lancé à la directrice de la Sen Eau présente à l’hémicycle.

Abondant dans le même sens, sa collègue Mame Diarra Fam a également indiqué que rien ne fonctionne à la Sen Eau. La parlementaire trouve inadmissible la hausse des factures. « J’habite seule et je payais 1500 FCFA mais depuis l’avènement de la Sen Eau, je débourse plus de 17 mille FCFA. Ce n’est pas normal ».

Le député Marème Soda pointe du doigt la qualité de service de Sen Eau, qui selon elle laisse à désirer. «Au temps de la SDE, on avait plusieurs revendications mais la Sen Eau ne doit pas faire moins qu’elle. On n’est pas satisfait parce que beaucoup de nos revendications ne sont pas satisfaites. On remarque que les compteurs ont été renouvelés et nous avons constaté une hausse des factures », a-t-elle dit.

Le parlementaire Nango Seck, estime que l’Usine de dessalement de l’eau de mer est un énorme gâchis. D’après lui, la potabilisation de l’eau devrait être la priorité. Le député est revenu sur l’assainissement. « On met plusieurs milliards dans l’assainissement, mais les réalisations tardent à se faire. En période d’hivernage, les inondations refont surface. Où sont les milliards investis dans l’assainissement, donc il y a problème », a-t-il expliqué.
 

Moussa Ndongo

Mercredi 8 Décembre 2021 - 13:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter