Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Transfert d’argent : le Renapta boycotte Orange

Le réseau national des prestataires de transfert d’argent (RENAPTA) est très remonté contre la nouvelle mesure prise par le réseau Orange Money qui réduit leur commission de 50%. Il annonce le boycott des commandes et des retraits par les grossistes dans tous les réseaux à partir de lundi.



​Transfert d’argent : le Renapta boycotte Orange
Le RENAPTA a fait face à la presse pour fustiger les agissements du réseau Orange. «Trop c’est trop », peste-t-il. Avant d’annoncer que les grossistes, boutiquiers en association avec le Renapta ont décidé de mettre en place un nouveau plan d’action entamé depuis ce lundi  et qui se décline en quatre actes.

D’abord, le premier acte a été l’arrêt des commandes et des retraits par les grossistes dans tous les réseaux. Le deuxième s'est accompli ce mercredi : une conférence de presse pour alerter l’opinion nationale et internationale. Le troisième acte sera un sit-in prévu devant le siège d’Orange money très prochainement et le quatrième acte sera le boycott illimité jusqu’à obtention de gain de cause.

Selon le vice-président du Renapta : «Depuis lundi il a mis un nouveau plan de commissionnement qui ne nous agréé guère parce que réduisant de plus de 50% nos gains. Et cela personne ne voudrait l’avoir. Aucun travailleur ne veut travailler et perdre de l’argent. Et, cela malheureusement, c’est une pratique courante  chez orange parce que en l’espace de trois (3) ans ils ont eu à faire trois (3)  retouches au commission».

 Poursuivant, Khalil Ndiaye d’ajouter : «Nous pensons qu’ils doivent un peu de respect à notre égard disent-ils, ils sont des partenaires à ce réseau. Ils ne nous associent jamais en aval aux décisions. Ils prennent des décisions et quand ils doivent les appliquer, ils nous avoient des mails pour dire qu’il y a de nouvelles mesures qui vont être appliquées un tel jour».

«Quand vous gagniez 28 F Cfa, on passe à 18 F Cfa, et maintenant pour le dépôt de 1000 F Cfa, le prestataire doit gagner 7 F Cfa, c’est dérisoire. Pour avoir 700 F Cfa, il faut faire 100 transactions. C’est réduire à la misère des gens qui pourtant ont mis des milliards dans le secteur. Et, ils ne nous donnent aucune raison sérieuse si ce n’est qu’ils sont en train de perdre de l’argent», ont-ils fustigé.
 
 

Aminata Diouf

Jeudi 17 Mai 2018 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter