PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Abdoulaye Baldé : « L'UCS est trop grand pour se fondre dans un autre parti »



« Ceux qui pensent que le maire de Ziguinchor, par ailleurs président de l’union centraliste du Sénégal (UCS), Abdoulaye Baldé va rejoindre la mouvance présidence peuvent déchanter », ces propos sont du Président de l’UCS. Il se prononçait à l’occasion du grand meeting qu’il a organisé au Stade Iba Mar Diop ce samedi 03 décembre 2017 devant une foule immense de ses militants. Le président de l’Ucs assure fermement que son parti est trop grand pour se fondre dans un autre parti.
 
« Je suis venu vous réaffirmer ma détermination à continuer le combat politique. Je ne suis pas venu vous faire de fosse promesses, je suis venu vous dire qu’avec votre participation et votre détermination rien ne sera impossible dans notre pays », a déclaré Abdoulaye Baldé.

« A ma qualité du président de l’Ucs, je peux vous dire après avoir passé une vingtaine d’années dans la plus haute administration publique aux côtés d’illustres figures de notre histoire commune comme le président Abdou Diouf à qui je rends hommage pour le service qu’il a rendu à notre pays. Je voudrai à côté du président Abdou Diouf saluer une autre figure de notre Nation, je veux citer le président Abdoulaye Wade à qui je ne cesserai de rendre hommage pour son combat pour l’instauration de la démocratie au Sénégal et en Afrique et sa vision généreuse pour une Afrique unie et libérale et surtout pour m’avoir propulsé et permis de servir mon pays aux plus hautes sphères de l’Etat. Le président Wade qui m’a toujours considéré comme son fils et à qui je transmis à travers cette grande mobilisation que l’histoire retiendra toute mon affection et surtout mes prières pour une longue vie » a-t-il fait s’avoir.
 
Le maire de Ziguinchor est également revenu sur la question de l’acte III de la décentralisation. Il soutient qu’il est inachevé et ne fait que créer des problèmes aux collectivités locales. « On nous a transféré des problèmes et on ne nous a pas transféré les moyens. Le maire de Ziguinchor que je suis, une ville qui m’a vu naître et grandir peut vous dire en sa qualité d’ancien président des maires du Sénégal, la main sur le cœur que les sénégalais qui vivent en milieu rural n’ont rien de moins méritant que ceux qui vivent dans les villes urbaines. Il n y a pas des sénégalais de Ziguinchor, ni des sénégalais de Dakar encore moins des sénégalais de Tamba, il y a un seul et même peuple sénégalais », fulmine l’ancien ministre.  



Samedi 3 Décembre 2016 - 23:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter