Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Abdoulaye Wilane : «Quand une dent est pourrie, il faut s’en départir avant que…»

Abdoulaye Wilane s’est prononcé sur la décision du Secrétariat exécutif national du Parti socialiste (Sen-Ps) de traduire les dossiers de Khalifa Sall, Bamba Fall, Barthélémy Dias, entre autres, au Bureau politique (Bp) pour leur exclusion. Le maire de Kaffrine qui s’en est réjoui est d’avis qu’il vaut mieux se départir «d’une dent pourrie», avant qu’elle n’affecte trop l’organisme.



Abdoulaye Wilane : «Quand une dent est pourrie, il faut s’en départir avant que…»

Si le vœu du Sen-Ps se réalise, Khalifa Sall et Cie vont bientôt être chassés de la formation de Léopold Sédar Senghor. Cette décision est pour le moins compréhensible selon Abdoulaye Wilane qui affirme qu’elle est nécessaire dans pareille situation.
 

«Le jour ou le Bp sera saisi, les décisions qui s’imposent seront prises. Le Sen a recommandé la mise en place d’un programme d’évaluation exhaustive des élections. Nous avons pris acte de leur auto-exclusion. Ceux-là, en toute connaissance, ont fait ce qu’ils ont fait. Ils seront informés de la décision du Bp, fut-il écrit. Le parti est contraint de constater cette situation», a-t-il déclaré dans les colonnes de Vox Populi.
 

Mais, à l’en croire, la probable exclusion de futurs ex-camarades est des moins douloureuse, mais impossible à esquiver : «ce n’est pas de gaité de cœur mais lorsqu’une dent est pourrie et irrécupérable, elle ne sert à rien. Il faut s’en départir avant qu’elle ne vous emporte».


Ousmane Demba Kane

Lundi 16 Octobre 2017 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter