PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Affaire Khalifa Sall : le Doyen des juges précipite le maire de Dakar au Tribunal correctionnel, ses avocats crient au scandale

L’Affaire du député-maire de Dakar a pris une nouvelle tournure au moment où personne ne s’y attendait. En effet, Khalifa Ababacar Sall va être jugé devant le Tribunal correctionnel, a déclaré ses avocats à leur sortie de Rebeuss où ils ont été convoqués par leur client. Les robes noires crient au scandale car selon elles, «l’instruction n’est pas encore terminée parce que l’expertise de même que l’audition des témoins participent à l’instruction».



Affaire Khalifa Sall : le Doyen des juges précipite le maire de Dakar au Tribunal correctionnel, ses avocats crient au scandale
Le Doyen des juges, Samba Sall, vient de boucler le dossier du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall,  au moment où ses avocats ont déposé une requête aux fins d’expertise et de faire entendre des témoins. Il a rendu une ordonnance de renvoi, demandant ainsi la tenue d’un procès comme l’exigeait le procureur dans son réquisitoire.  

Et, selon les avocats du député-maire des Dakar, cette décision leur a surpris parce que tout simplement «l’instruction n’est terminée».

«Aujourd’hui, tôt le matin nous avons appris à travers la presse que le juge d’instruction avait rendu une ordonnance de renvoi sur l’affaire Khalifa Sall. Ce qui nous a surpris parce que tout simplement, pas plus tard qu’avant-hier, nous avons déposé une requête aux fins d’expertise mais également de faire entendre des témoins. Et, tout cela entre dans le cas de l’instruction. Pour dire que normalement l’instruction n’est pas terminée parce que l’expertise participe à l’instruction mais également l’audition de témoins », a déclaré Me El Mamadou Ndiaye.

Malheureusement, a-t-il déploré : «on a appris que le juge a rendu une ordonnance de renvoi pour dire que l’instruction est terminée et que Khalifa doit comparaître devant la juridiction correctionnelle. C’est qui est scandaleux », a-t-il lâché.

 A l’en croire, c’est surprenant parce qu’encore une fois la loi dit que l’ordonnance rejetant une expertise est susceptible d’appel. Et dès lors qu’on peut faire appel de cette ordonnance, le juge ne peut pas passer outre. Encore que les délais d’appels ne sont pas terminés. Donc, pour dire qu’aujourd’hui nous avons constaté une accélération sans précédent de la procédure et nous tenons à dire que le temps de la justice n’est pas le temps de la politique.
Les avocats de Khalifa Sall  regrettent cette situation et informent qu’ils sont en train de voir quelle procédure mettre en œuvre.  

«Nous sommes unanimes à dire que ce qui se passe va au-delà des violations des droits de Khalifa Ababacar Sall en tant que prévenu, mais c’est une négation des droits à l’exercice de profession d’avocat parce que l’avocat a une part importante dans la manière dont se tient l’instruction », a-t-il conclût. 

 Pour rappel, le maire de Dakar, par le biais de ses parents et proches, avait donné comme garantie des biens immobiliers qui ont même dépassé le montant qui lui est reproché (près de 2 milliards) pour obtenir une liberté provisoire. Malheureusement, la caution a été  rejetée par les avocats et l’Agent judiciaire de l’Etat. 
 

Aminata Diouf

Vendredi 8 Décembre 2017 - 14:39




1.Posté par Ndiaye le 08/12/2017 15:36
De quoi avez vous peur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter