Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Khashoggi : l'étau se resserre autour de de Riyad

La pression monte sur l’Arabie saoudite pour dévoiler le sort du journaliste critique Jamal Khashoggi. Depuis qu’il a disparu, le 2 octobre, après être entré dans le consulat saoudien d’Istanbul, les indices remontant jusqu’au prince héritier Mohammed ben Salman s’accumulent. Les dernières révélations de la presse turque vont dans ce sens.



Affaire Khashoggi : l'étau se resserre autour de de Riyad
Affaire Khashoggi : l'étau se resserre autour de de Riyad
Jusqu’ici, les autorités turques, officiellement silencieuses jusqu’à la fin de l’enquête, distillaient officieusement dans la presse des fuites attestant la mort de Jamal Khashoggi, avec force détails de plus en plus macabres. Désormais, leurs révélations sur l’affaire mettent en cause directement le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salman.
Le quotidien turc progouvernemental Sabah a publié des images retraçant les mouvements à Istanbul d’un officier des services de sécurité proche de l’homme fort d’Arabie saoudite, et présenté comme le chef du commando de 15 Saoudiens soupçonnés d'avoir assassiné le journaliste.
Sur ces images de vidéosurveillance, on voit le principal suspect, Maher Abdulaziz Mutreb, entrer dans le consulat le matin de la disparition de Jamal Khashoggi, puis dans la résidence du consul, puis quittant un hôtel avec une grande valise et enfin avant de s’envoler à l’aéroport d’Istanbul.
Ces derniers jours, les policiers turcs ont fouillé pendant de longues heures le consulat et la résidence consulaire. Selon la chaîne d’information qatarie Al Jazeera, qui cite des sources proches de l’enquête, les policiers auraient notamment trouvé sur place les empreintes digitales d’un autre membre du commando, un médecin légiste spécialisé dans les autopsies.
  Jamal Khashoggi « semble bien » être mort, affirme Trump
Jamal Khashoggi, qui a disparu le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul et aurait été assassiné par des agents de son pays, « semble bien » être mort, a déclaré jeudi le président américain Donald Trump. « Ça me semble bien être le cas. C'est très triste », a répondu le président à un reporter qui lui demandait s'il pensait que le journaliste saoudien était mort.
A la demande du secrétaire d’Etat Mike Pompeo, de retour de Riyad, indique notre correspondante à Washington, Anne Corpet, l’administration américaine a donné quelques jours supplémentaires à l’Arabie saoudite pour qu’elle explique comment le journaliste a bien pu disparaître dans les locaux du consulat d’Istanbul. Selon le New York Times, les autorités saoudiennes s’apprêteraient à désigner un coupable : il s’agirait d’un général, conseiller du prince héritier. Selon la nouvelle version des Saoudiens présentée par le quotidien new yorkais, ce général aurait reçu l’autorisation d’interroger le journaliste et l’aurait fait exécuter de sa propre initiative.

 Quatre ONG exigent une enquête de l'ONU
Quatre organisations de défense des droits de l’homme et de la liberté de la presse ont lancé un appel jeudi depuis le siège des Nations unies à New York pour réclamer une enquête indépendante sur la disparition - et le meurtre très probable - de Jamal Kashoggi. Seule une demande officielle d’un Etat membre peut conduire à l’ouverture d’une enquête. C’est la Turquie - pour l’exemple - en raison de son bilan en matière de défense des droits de l’homme qui devrait le faire ont plaidé ces organisations.

rfi.fr

Vendredi 19 Octobre 2018 - 10:08




1.Posté par Chantal Veyrat le 19/10/2018 20:29
Mes salutations à vous Moi c’est Mme Chantal Veyrat je suis sur ce forum pour partager mon expérience. Voilà après mon divorce j’étais désespérée alors sur conseil d’une amie je me suis mise à écumer les sites de rencontre dans le but de faire un rencontre et refaire ma vie. Je suis tombé sur un monsieur du nom de Jean-François avec qui tout marchais bien au départ. Il me promettait le paradis. Je faisais tout pour le rendre heureux mais c’est plus tard que j’ai compris que c’était une grosse arnaque. Quand j’ai commencé à douter alors il a commencé à me faire du chantage etc. je devais toujours lui envoyé de l’argent et je lui suis envoyé déjà près de 18.000 euro. Il était en Afrique pour un problème de maladie du cœur. Mais heureusement que j’ai pu avoir le biais d’un ami le contact de l’inspecteur PATRICK DUBAIN de la Division de l’Interpole Charge de la Répression de la Cybercriminalité en collaboration directe avec la police française et j’ai expliqué mon problème et j’ai suivis leur instruction. On a fini ensemble par mettre la main sur ces malfrats et j’ai réussi à bénéficier d’un remboursement suivie des frais de dédommagement qui m’avait été arnaqué. Alors je suis ici juste dans le but de vous faire bénéficier de cette aide précieuse. Je venais de naitre à nouveau et j’apprends à apprécier la vie alors je veux vous faire profiter de cette même opportunité. Si désormais vous avez un problème quelconque de tout individu impliqué dans l’escroquerie,de fausse histoire d’amour , de faux chèques , paypal , de prêt a ne jamais recevoir , de vente de vente , de don de chèque , fraude ou n’importe quelle organisation contribuant à l’insécurité sur votre territoire via Internet de quelque façon , veuillez contacter l’adresse mail suivant ils pourront vous aidez : (lieutenant.p.dubain@gmail.com)

Cordialement à vous Chantal Veyrat

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 09:51 Un nouveau sommet sur la lutte contre Boko Haram