Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Le Roux: Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux démissionne

Après le Penelopegate qui a plombé la campagne de François Fillon, c'est au tour de l'actuel ministre de l'Intérieur d'être dans la tourmente...



Affaire Le Roux: Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux démissionne
L'ESSENTIEL 
Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a employé ses filles, alors qu’elles étaient lycéennes puis étudiantes, en cumulant respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour un montant total de quelque 55.000 euros.

Le ministre de l’Intérieur a été reçu par François Hollande et Bernard Cazeneuve à 14h30
Le parquet financier a ouvert une enquête préliminaire sur l'emploi de ses deux filles.

Bruno Le Roux prend la parole et annonce avoir remis sa démission
Il assure que le travail de ses enfants était «ponctuel et officiel, conforme aux régles juridiques des services de l'Assemblée nationale, correspondait tous bien sûr à des travaux effectivement réalisés». «Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi comme ils étaient formateurs pour elles [ses filles]. Dans mes responsabilités, le temps pour être ensemble n'est pas si fréquent. Même si cela ne concerne en aucun cas la mission que j'ai aujourd'hui, celle de ministre de l'Intérieur, je ne veux à aucun prix que ce débat fait d'amalgame puisse porter atteinte au travail du gouvernement. La responsabilité particulière qu'impose la lutte quotidienne contre le terrorisme, contre la délinquance, et  pour la maîtrise des flux migratoires, implique de ne prêter le flanc à aucune instrumentalisation» «J’ai remis ma démission » dit le ministre qui plaide pour son honnêteté.

Le ministre, qui occupe un poste stratégique à un mois de l'élection présidentielle, organisée par son administration, et face à une menace jihadiste qui ne faiblit pas, fera une déclaration à 18h depuis la préfecture de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Où il est probable que le ministre annoncera sa démission un mois seulement avant les prochaines élections présidentielles. 

Muet depuis les révélations de l'émission Quotidien sur TMC lundi soir, il est arrivé sur place pour une réunion avec des élus du département, son fief électoral, après avoir annulé l'essentiel de ses déplacements dans la journée de mardi.

20minutes.fr

Mardi 21 Mars 2017 - 18:20


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter