Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire faux billets: le parquet ne lâche pas Thione Seck



Affaire faux billets: le parquet ne lâche pas Thione Seck
Thione Ballago Seck, le « parolier » de la musique sénégalaise n’est pas encore tiré d’affaire. Libéré, hier-jeudi par le juge de la 2e Chambre correctionnelle du tribunal de Grande Instance de Dakar, Maguette Diop qui s'est appuyé sur un vice de procédure, le Procureur Seydina Omar Diallo ne compte pas le laisser savourer sa victoire dans le plus tranquille des mondes.

En effet, le parquet a automatiquement interjeté appel suite à la décision du magistrat, qui a libéré les mis en cause (Thione Seck et Alaye Djité), considérant qu’ils n’ont pas été assistés par un avocat dés leur interpellation.  Une disposition prévue par le règlement numéro 5 de l’UEMOA.

Par ailleurs, si l’affaire n’était pas frappée de la prescription de l’action publique, le Procureur aurait pu rouvrir l’enquête et réinterroger les mis en cause. Malheureusement, pour le maître des poursuites en matière délictuelle, la prescription est de trois (3) années révolues. Sauf en matière de détournement de deniers publics ou elle est de 07 années révolues à compter du jour ou le fait délictueux a été commis. Ce qui n'est pas le cas du chanteur dont le contentieux date de quatre ans. 

Mieux le président du tribunal, qui a annulé les procès-verbaux de perquisition ferme tout. Selon la loi, les éléments d’enquête ne peuvent être réutilisés. Par conséquent, les scellés ne seront plus en activité. Dans l’impossibilité d’instruire de nouveau ce dossier, la seule bouée de sauvetage du Parquet reste la procédure d’appel. C’est pourquoi, le parquet a automatiquement interjeté appel suite à l'annonce "nul et de nullité absolue” dans l’ensemble de la procédure intentée contre Thione Seck et Alaye Djité, par le président du tribunal. 

Autre chose à comprendre dans cette affaire: le tribunal ne dit pas que le père de Wally Seck est innocent ou coupable des faits qui lui sont reprochés (fond du dossier). Mais que la procédure utilisée devant aboutir à son jugement est nulle (la forme du dossier), car il n'a pas bénéficié de la présence d'un avocat durant l'enquête préliminaire conformément au règlement numéro 5 de L'UEMOA. 

Le marathon judiciaire pourrait bien continuer dans cette affaire de blanchissement d'argent du leader du Raam Daan Thione Seck,  arrêté le 20 mai 2015 chez lui, en possession de 32,5 milliards de Fcfa en faux billets et inculpé, en même temps que son présumé complice, le Malien Alaye Djitté, pour association de malfaiteurs, altération de signes monétaires ayant cours légal à l'étranger, blanchiment d'argent et tentative d'escroquerie. 

Fana CiSSE

Vendredi 24 Mai 2019 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter