Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Afghanistan: 15 morts dans un attentat-suicide

Un attentat-suicide à la bombe a tué au moins 15 personnes dont des femmes et des enfants à Myamana, dans le Nord de l’Afghanistan ont déclaré des représentants.



La moto sur laquelle se trouvaient les terroristes, après l'explosion.
La moto sur laquelle se trouvaient les terroristes, après l'explosion.

27 autres personnes ont été blessées dans l'attentat de Maymana, la capitale de la province de Fâryâb, a déclaré le gouverneur de la province, Mohammadullah Batash.

La bombe a apparemment explosé à côté de l’entrée d’un marché animé.

L’attaque survient alors que les Afghans se préparent à des élections présidentielles, le 5 avril.

Aucun groupe n'a, jusqu'ici, revendiqué les bombardements.

Cependant, les insurgés talibans et le Mouvement de l’Ouzbékistan, affilié à al-Qaïda, sont très actifs dans cette région instable.

Mohammadullah Batash a déclaré que les assaillants ont été aperçus conduisant une moto à trois roues lorsque les explosifs ont détonné.

« C'était un jour de marché local. Des centaines d'agriculteurs locaux et de villageois y apportent leurs produits. Tous ceux qui ont été tués et blessés sont des civils », a-t-il regretté.

« J'étais occupé à acheter du pain quand j'ai entendu une énorme explosion. J'ai vu des cadavres et du sang tout autour de moi », a indiqué Sayed Agha, un témoin à la BBC.

Election présidentielle périlleuse

 

La sécurité est susceptible d'être mise à rude épreuve lors de l'élection présidentielle en Afghanistan. Parmi les candidats, on compte des chefs de guerre et des dirigeants de la guérilla lors la guerre civile dans les années 1990.

Les Talibans ont menacé de viser quiconque prendrait part au scrutin.

Ces derniers jours, la commission électorale du pays a fermé 396 bureaux de votes dans 15 régions pour des raisons de sécurité. La majorité de ceux-ci ont été fermés dans la province du Fâryâb.

Le dernier contingent des forces de l'OTAN est censé quitter le pays avant la fin de l'année, transmettant la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes.

Les Nations unies ont dénombré 2959 civils tués et 5656 blessés en Afghanistant l’an passé, une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente.

Source : Rfi.fr
 


Dépéche

Mercredi 19 Mars 2014 - 02:03