Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Allemagne: la CDU, le parti d'Angela Merkel, en perte de vitesse

En Allemagne, l'opinion se lasse des cafouillages dans la gestion de la crise sanitaire. Et le scandale de corruption qui frappe deux députés du parti conservateur, tous deux soupçonnés de corruption en rapport avec des contrats d'achats de masques anti-Covid par les autorités, discrédite un peu plus la formation au pouvoir à la veille d'importantes échéances électorales.



Au début de la crise sanitaire en Allemagne, les masques sont introuvables sur le marché. Deux députés conservateurs, Nikolas Löbel, du Parti chrétien-démocrate (CDU), et Georg Nüsslein, du Parti chrétien-social bavarois (CSU), sont soupçonnés d'avoir empoché l'un 250 000 euros, l'autre 600 000 euros de commissions pour avoir mis en contact les autorités publiques et des sociétés à même de fournir des masques.
 
Georg Nüsslein est aujourd'hui visé par une enquête pour corruption et les deux députés ont quitté le parti. Nikolas Löbel a même renoncé à son mandat de député. Georg Nüsslein est sous pression pour en faire autant. La CDU comme la CSU ont fait amende honorable et ont dénoncé les faits. La CSU a même demandé aux deux élus de faire don des commissions empochées à des oeuvres humanitaires. Mais le calme ne revient pas.
 
Or, 2021 sera une année électorale en Allemagne. Des élections ont lieu ce 14 mars en Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg, où se trouve la circonscription de Nikolas Löbel. Ces deux régions sont cruciales pour le nouveau patron du parti, Armin Laschet, qui veut devenir le prochain chancelier. Il y a quelques semaines encore, il semblait capable de tenir son pari : reprendre la Rhénanie-Palatinat au SPD [Parti social-démocrate] d'une part, progresser dans le Bade-Wurtemberg d'autre part.
 
Ce doublé semble désormais des plus improbables. Armin Laschet pourrait le payer cher dans les prochaines semaines, lorsque les conservateurs vont choisir leur candidat en vue des législatives de septembre prochain. S'il ne parvient pas à stabiliser l'électorat, Armin Laschet pourrait voir son rival bavarois Markus Söder prendre la tête de liste des conservateurs pour les législatives et oublier son rêve de devenir le prochain chancelier.
 
La CDU est par ailleurs passée de 40 à 30% des intentions de vote en un an. Comment expliquer cette chute spectaculaire dans les sondages ? 47% des Allemands se disent insatisfaits du travail du gouvernement. La gestion de la crise sanitaire est perçue comme désastreuse. L'Allemagne figure dans le peloton de queue en terme de vaccination.
 
Ce n'est pas beaucoup mieux du côté du dépistage, alors que le gouvernement avait promis un test gratuit par semaine et par habitant à partir de cette semaine. Dans bien des régions, les kits de test sont insuffisants. Les Allemands, habitués à être les bons élèves de l'Europe, découvrent que leur pays n'est ni mieux armé, ni mieux organisé que les voisins. Un constat douloureux, aussi, pour la CDU.

RFI

Mercredi 10 Mars 2021 - 09:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter