Bamba Fall: «Je regrette d’avoir combattu Karim Wade»

Bamba Fall a affirmé son regret, ce jeudi, d’avoir combattu Karim Wade au temps où ce dernier était au pouvoir à côté de son père, car, considère-t-il, il n’avait pas connu l’homme, ce qui avait valu un tel comportement.



Bamba Fall: «Je regrette d’avoir combattu Karim Wade»
Bamba Fall était la star de la rencontre de la plateforme de l’opposition «Les Sentinelles de Mankoo Taxawu Senegaal ». En effet, lors de sa prise de parole, le maire de la Médina qui a bénéficié d’une liberté provisoire s’est attelé à présenter son mea culpa pour avoir combattu Karim Wade.

«C’est le lieu pour moi de dire et de témoigner ici, devant vous du Parti démocratique sénégalais (Pds) que Karim Wade n’est pas l’homme que je pensais. On ne s’est jamais vus, on ne s’est jamais serré la main. Il ne me connaît pas et je ne le connais pas. Mais je peux affirmer qu’il n’est pas l’homme que nous combattions à l’époque. Il m’est arrivé de le regretter la nuit», a-t-il déclaré.

Poursuivant, le lieutenant de Khalifa Sall martèle : «Je  me suis trompé sur son compte. L’image que je me faisais de lui, ce n’était pas ça. Quand on m’a mis dans la chambre qu’il occupait, c’est là que j’ai compris la souffrance qu’il vivait au jour le jour et qu’il n’a jamais voulu laisser transparaître. Il a passé plus de 3 ans dans cette cellule et jamais il n’a montré la moindre faiblesse. Même quand il avait mal à la dent. C’est pourquoi quand je me suis senti mal, j’ai refusé d’être évacué à l’hôpital».

A l’image des propos soutenus en faveur de Karim Wade, Bamba Fall a lavé à grande eau le prédécesseur de Macky Sall à la tête du Sénégal. En effet, il a déclaré à l’endroit de Me Abdoulaye Wade : «on doit continuer à prier pour lui et implorer le Tout Puissant pour qu’il lui prête longue vie. Nous l’avons traité de tous les noms, de tous les maux, même douté de sa foi en le traitant de franc-maçon, mais je commence sérieusement à le regretter. Ceux qui sont là aujourd’hui c’est nous qui les avons porté au pouvoir, mais ils n’arrivent pas Wade à la cheville».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 28 Avril 2017 - 11:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter