Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bambey : après 13 ans d’absence, Seyni Sagna enlève son fils dont il avait refusé la paternité



Bambey : après 13 ans d’absence, Seyni Sagna enlève son fils dont il avait refusé la paternité
Dans le quartier Tawfekh à Bambey, on assiste à une histoire curieuse de disparition d’un enfant qui a pollué ces derniers jours son atmosphère. 13 ans d’absence sur les lieux, Seyni Sagna qui avait catégoriquement refusé la grossesse de sa cousine Ramata Touré aurait refait surface ce lundi, 05 avril dernier et a enlevé le jeune S. Diallo, dont il avait nié la paternité.

Depuis plus d’une semaine, le quartier tawfekh situé à Bambey, dans la région de Diourbel fait état de polémique. Le sujet qui fait le chou gras dans les milieux de cette localité, s’agit de Seyni Sagna, qui aurait enlevé son fils dont il avait récusé son statut de père il y a 13 ans de cela.

« S. Sagna l’a discrètement retrouvé dans les toilettes et à l’insu tous, lui a proposé de partir avec lui et de n’en piper mot. Ayant l’assentiment du gamin, Sagna lui a demandé de finir son bain, de porter des habits propres et de le rejoindre quelque part », a déclaré Aissatou Sagna, grand-mère du petit S. Diallo qui ignorait ce qui se tramait suer son dos.

« Je crains que son absence prolongée ne perturbe ses cours et c’est bientôt les compositions », regrette la vieille qui déplore l’acte de Sagna devenu amnésique selon elle et se soucie des études de son petit-fils qui fait ses débuts au collège.

« Il y a 13 ans que Seyni avait demandé la main de ma fille, Ramata Touré. A l’époque j’étais en état de grossesse et je lui avais demandé de patienter », a rappelé Aissatou Sagna. Poursuivant la vieille a fait savoir que Sagna n’a pas pu attendre et commençait à partager des moments d’intimités avec sa cousine. Ainsi, Ramata a pris grossesse indésirable, d’après la vieille qui tonne que sa fille a été violée par le sieur Sagna qui l’avait conduit en brousse, prétextant qu’il allait lui offrir des habits pour la fête de Tabaski, rapporte L’Observateur’.

Des lors que son forfait a été commis, Seyni avait refusé la paternité de son enfant et n’avait plus fait surface. Sa cousine qui s’apprêtait de se marier à Alpha Diallo a ainsi décidé de donner le nom Diallo à son bébé, S. Diallo.  Ce dernier qui aujourd’hui se trouve dans les mains de son père biologique, qui a disparu dans la nature.
 

Adja Loly Diallo (stagiaire)

Mardi 13 Avril 2021 - 16:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter