Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Benno Bokk Yaakaar tangue dangereusement

Pratiquement aucun des alliés du Président Macky Sall n’est satisfait de la façon dont ce dernier a procédé au choix des personnes investies sur la liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Cette situation a fait que certains d’entre eux agitent la menace d’un vote sanction le 30 juillet prochain.



Benno Bokk Yaakaar tangue dangereusement
Les choix du Président Macky Sall sur les hommes, et femmes devant défendre les couleurs de Benno Bokk Yaakaar risquent de faire tanguer le navire. Et pour cause, les laissés-pour-compte font miroiter la menace d’un vote sanction.

C’est ainsi que presque partout dans le pays, les alliés de l’Alliance pour la république (Apr) tonnent dans tous les sens, fustigeant les «oublis », si ce n’est le «manque de respect», dont le chef de la coalition présidentiel a fait preuve lors de la confection des listes.

Dans ce lot des frustrés, figurent des membres du Parti socialiste au niveau de Saint-Louis. Ces derniers, non contents de ne retrouver aucun des leurs, sont allés jusqu’à menacer de quitter la coalition, et ont appelé la direction de leur parti à se pencher sérieusement sur la question. A défaut de ce départ, les socialistes de la capitale du Nord qui se targuent d’être la seconde plus grande formation au niveau de la coalition ont fait savoir qu’ils allaient voter contre la liste BBY.

L’Alliance des forces de progrès (Afp) dont le chef de file, Moustapha Niasse, est presque certain de retrouver le perchoir de l’Assemblée nationale, n’a pas non plus tardé de faire connaître sa frustration. Car, en lieu et place des 20 députés que les progressistes réclamaient, ils se sont retrouvés finalement avec 6 représentants dont le plus proche sur la liste nationale n’occupe que la 14e place.

Pendant ce temps, l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) crie au manque de considération dont Macky Sall a fait preuve lors des investitures. Le parti de Djibo Leyti Ka souligne que depuis 1998, date de sa première participation à des législatives, leur parti ne comptera aucun investi, et donc aucun représentant à l’hémicycle. Ce qui, martèlent ses membres, est «inconcevable».

Et que dire de And Jeff authentique ? Les camarades de Landing Savané exigent de leur leader de quitter la coalition présidentielle dans laquelle ils ne bénéficient d’aucune considération.

Cette colère des alliés n’est que le point visible de l’Iceberg car, même au sein du parti présidentiel, les camarades de Macky Sall ruminent leurs frustrations qu’ils comptent traduire en vote sanction le 30 juillet prochain. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 12 Juin 2017 - 09:55




1.Posté par mayday le 12/06/2017 20:05
C'est du cinéma pour se dédouaner aux yeux des membres de leurs partis.
Ils savaient mieux que quiconque que la contrepartie de la distribution des strapontins étaient qu'ils s’effacent r aux législatives au profit de l'APR qui était minoritaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter