Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bethléem: célébration de Noël sous le signe de la «justice»

Bethléem a célébré mercredi soir Noël. La ville de naissance de Jésus a accueilli au moins 10 000 visiteurs selon les autorités palestiniennes. Durant la messe, le patriarche latin de Jérusalem a plaidé pour la paix au Proche-Orient. Il a aussi dénoncé l'occupation israélienne dans un contexte tendu.



Le patriarche latin de Jérusalem Mgr Fouad Twal, a réclamé la paix au Proche-Orient, 24 décembre 2014, Bethléem. REUTERS/Ammar Awa
Le patriarche latin de Jérusalem Mgr Fouad Twal, a réclamé la paix au Proche-Orient, 24 décembre 2014, Bethléem. REUTERS/Ammar Awa
Sur la place de la Mangeoire qui fait face à la basilique de la nativité, des groupes de musique réchauffent les croyants. Ils sont plusieurs milliers à attendre minuit et le début de la messe. Jean-Marc est venu en famille du sud de la France. Noël à Bethléem, c'est une première pour tout le monde.
 
« On est une famille catholique pratiquante alors évidemment cette journée est particulière pour nous. De toute façon, on ne pouvait pas être ailleurs ce jour-là. On est là pour la ferveur de l'évènement, la foule, le monde et la diversité des gens qui sont présents à cette messe. »
 
 
Les fidèles sont venus nombreux pour célébrer Noël à Bethléem, ici face à la basilique de la nativité, le 24 décembre décembre 2014.
REUTERS/Ammar Awad
Après avoir remercié dans plusieurs langues les croyants d'être venus jusqu'à Bethléem, Le patriarche latin de Jérusalem Mgr Fouad Twal, a réclamé la paix au Proche-Orient. Il s'en est ensuite pris, devant le président palestinien Mahmoud Abbas et son Premier ministre, à l'occupation israélienne. C'est aussi le rôle de l'Eglise palestinienne défend le père Jamal Daibes, responsables des églises catholiques en Cisjordanie.
 
« Bien sûr nous célébrons la fête de Noël, mais en même temps nous vivons occupation. Ce n'est pas une situation normale. Alors, nous prions. Le slogan, cette année à Bethléem, est : "ce que je veux pour Noël, c'est la justice." »
 
La messe s'est terminée, comme elle a commencé, avec des chants. Les fidèles sont repartis avec un message d'espoir et renforcés dans leur foi.
 

Rfi.fr

Jeudi 25 Décembre 2014 - 10:02