Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Blocage annoncé de la campagne de Macky Sall: Ansoumana Dionne s'attaque aux membres du C25



Blocage annoncé de la campagne de Macky Sall: Ansoumana Dionne s'attaque aux membres du C25
Dans une lettre ouverte, Ansoumana Dione, Jaamu Askan wi, s'est dit "déçu" et "indigné", suite à la demande du collectif C25 de considérer le chef de l’Etat Macky Sall comme étant un candidat éliminé de cette élection du 24 février prochain et de s’imposer par tous les moyens au déroulement de sa campagne électorale.

"Par la présente, je viens, en ma qualité de candidat à la candidature pour la présidentielle de 2019, vous faire part de ma déception et mon indignation, suite à votre demande au peuple sénégalais de considérer le chef de l’Etat Macky Sall comme étant un candidat éliminé de cette élection du 24 février prochain et de s’imposer par tous les moyens au déroulement de sa campagne électorale", a-t-il écrit dans une lettre.

"Sur quelle base vous fondez-vous pour tenir de tels graves propos à l’endroit d’un peuple ayant démocratiquement élu en 2012, son Président de la République qui, d’ailleurs, reste encore, jusqu’ici, le seul candidat à la prochaine élection présidentielle", a posé M. Dione.

 Il a annoncé qu'il va transmettre aux sept sages, ce mardi 22 janvier 2019 à 11 heures, la lettre que la Présidence de la République lui a adressée par rapport à sa demande d’abrogation de cette loi. "En vérité, le combat auquel s’attendent les sénégalais, est de défendre notre Constitution qui permet au Président de la République, candidat sortant, de briguer un second mandat sans passer au parrainage", dit-il.

Selon Ansoumana Dione, les membres du C25 devraient présenter leurs excuses aux Sénégalais, pour avoir commis l’erreur de participer à la collecte des signatures pour le parrainage qu'ils avaient pourtant combattu au début, au lieu de les exposer à des dangers pouvant déstabiliser notre pays. 

"De toutes les façons, cette loi sur le parrainage sera abrogée, annulant le processus électoral, avec comme conséquence : le report de la présidentielle de 2019, pour la paix et la stabilité du pays", affirme-t-il.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 22 Janvier 2019 - 10:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter