Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Braconnage ! La chronique de KACCOR BI sur les maires transhumants



Braconnage ! La chronique de KACCOR BI sur les maires transhumants
Ils sont pires que des braconniers sans foi ni loi. Ils se réfugient toujours derrière des subterfuges du genre pour l’intérêt national. Comme si ça va changer quelque chose dans la vie de la Nation. Une phrase, d’ailleurs, comme une ritournelle, que nous servent depuis plus de 30 ans des gens sans relief et peu dignes. En tout ! Rien que des mensonges. C’est plutôt pour leurs intérêts égoïstes du moment avec des calculs politiciens.

A moins de six mois des Locales, ils sont déjà dans leurs calculs et deals. Des maires de l’opposition rejoignent le parti au pouvoir que le Chef brandit comme des trophées de guerre. Et on en verra de tous les spécimens d’ici la date des locales. La bataille pour les Locales est ainsi lancée. Ne parlons pas du projet de redécoupage administratif de la région de Dakar. Ce qui procède d’un flagrant calcul politicien. Dakar et sa banlieue étant la mère des batailles. Leur arme secrète ? L’argent ! C’est-à-dire ce qui manque le plus dans ce pays et qu’ils sont les seuls à détenir.

Ainsi, ils seront nombreux à chercher à brouter pour ne pas mourir idiots. Il y a les autres. Ces messieurs et dames qui ont réussi à créer des mouvements « citoyens » qui sont les antichambres pour s’offrir une visibilité. La voie détournée également pour se faire inviter à la table du Chef. Celui-ci les aurait d’ailleurs expressément priés de saborder leurs « Assos » pour prendre la carte du parti au pouvoir.

La belle comédie ! Et d’autres encore ! Ces gens qui, par leur fonction ou qui existent grâce aux réseaux sociaux et leur bagout, se trouvent des destins de maires. Ils commencent à manifester leur ambition d’être candidats dans leur patelin. Et ce n’est pas par philanthropie même s’ils disent que c’est pour servir leur bourg. La même chanson depuis des années. Et sitôt élus, vous les verrez pousser du ventre et commencer à vendre les rares réserves foncières que leurs prédécesseurs leur auront laissées. A supposer, bien sûr, que ces prédateurs en aient laissé !

Par KACCOR BI, Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 18 Mai 2021 - 09:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter