PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Burkina Faso: Blaise Compaoré désigné fondateur et président d’honneur du CDP

Au Burkina Faso, le Congrès pour la démocratie et le progrès, l'ex-parti au pouvoir, a tenu son septième congrès le weekend du 6 mai, à Ouagadougou. Eddie Constant Komboïgo, opposé à l’ex-ministre de la Justice, Boureima Badini, a été réélu à la tête du parti de justesse. Quant à Blaise Compaoré, les titres de fondateur et président d'honneur du parti lui ont été décernés. Des titres irrévocables. Les militants du CDP entendent désormais entreprendre des démarches pour un retour officiel de l’ancien chef d’Etat au Burkina Faso.



Eddie Komboïgo a remporté l'élection pour la tête du Congrès pour la démocratie et le progrès avec seulement six voix d’avance sur son adversaire Boureima Badini. Les dix-sept autres candidats se sont désistés avant l'élection.
 
Le président réélu du parti a appelé les militants « à conserver la cohésion de l’unité du CDP » et à « œuvrer inlassablement dans ce sens ». Ceci afin d’affronter les prochaines échéances électorales et de « reconquérir le pouvoir d’état ».
 
Blaise Compaoré va fixer les orientations du parti
 
Les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès ont par ailleurs officiellement remis en selle l'ex-président Blaise Compaoré, à qui ils ont décerné les titres de fondateur et du président d'honneur du parti.
 
A ce titre il déterminera les grandes orientations du parti et validera le choix du candidat du parti aux différentes compétitions électorales et particulièrement à l'élection présidentielle.
 
Boubacar Bouda, membre du nouveau bureau politique explique que Blaise Compaoré pourra « être ultimement et utilement consulté quand viendront des moments critiques, sur le choix, par exemple, des principaux dirigeants du parti ». Par ailleurs, les congressistes « ont estimé qu’il est politiquement correct qu’à partir du moment où il a été l’un des inspirateurs de la création du parti, il en soit le garant, par rapport aux orientations politiques et stratégiques. Il devrait pouvoir être consulté quand il s’agira de choisir qui pourra être le candidat du parti ».
 
Les participants à ce septième congres du CDP souhaitent que l'ex-président Blaise Compaoré, en exil en Côte d'Ivoire, revienne au Burkina Faso dans des conditions dignes.

Rfi.fr

Lundi 7 Mai 2018 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter