Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



CONFERENCE DE PRESSE OBAMA-MACKY SALL: Les journalistes en jeans indésirables au Palais



CONFERENCE DE PRESSE OBAMA-MACKY SALL:  Les journalistes en jeans indésirables au Palais
CONFERENCE DE PRESSE OBAMA-MACKY SALL
Les journalistes en jeans indésirables au Palais
 
 
      Les porteurs de pantalons jeans sont avertis. Le Palais est de plus en plus regardant sur les habits que portent les visiteurs. Et ceux qui pensaient que la mesure ne s’applique qu’aux gorgoorlus sénégalais doivent déchanter.  Avec fermeté, les Gendarmes renvoient tous ceux qui portent des jeans ou des habits indécents.
       Ce jeudi la conférence de presse co-animée par Macky Sall et Barack Obama a permis de juger davantage la détermination des pandores à faire respecter l’institution républicaine. Première à subir la mesure, une journaliste d’une télévision de la place. Notre consœur s’est présentée au Palais avec un jean bleu. Au moment du contrôle, les gendarmes lui ont gentiment demandé de changer d’habits. Visiblement surprise, notre consoeur à tout fait pour négocier avec les pandores, mais n’a pas réussi à convaincre. Elle a été obligée de rentrer pour changer d’habit et revenir avec un joli « ganila ».
        Un autre journaliste d’un quotidien sénégalais est venu très tot vêtu d’un jean bleu. Invité à changer d’habit, notre confrère qui ne voulait visiblement pas rater la conférence de presse des deux présidents s’est précipité pour chercher dans les coins un pantalon. Sa recherche a été fructueuse. Il s’est retrouvé avec un pantalon noir qui lui a permis de suivre la conférence, même si l’habit laissait à désirer.
       La scène la plus cocasse a été celle du journaliste occidental. Venu à bord d’un taxi, notre confrère qui portait également un jean s’est heurté au refus des gendarmes de céder. Déterminé à suivre le face-à-face entre les journalistes et Barack Obama, le confrère s’est démenait comme il peut pour retrouver le taximan qui l’avait acheminé sur les lieux. Il propose à celui-ci d’échanger d’habits. Le taximan qui portait un pantalon complétement usé par les rigueurs de la route a sauté sur l’occasion. Il se déshabille et tend le pantalon au jeune toubab. Ce dernier qui n’avait pas le choix lui donne un jean flambant neuf, le sourire aux lèvres. Comme pour dire qu’écouter Obama vaut un tel marchandage.
 
 
 


Vendredi 28 Juin 2013 - 04:39


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter