Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coalition Yewwi Askan Wi : Abdoul Mbaye fustige la démarche de Sonko, Khalifa Sall et Cie



Coalition  Yewwi Askan Wi : Abdoul Mbaye fustige la démarche de Sonko, Khalifa Sall et Cie
Membre du Congrès de la renaissance démocratique, Abdoul Mbaye a fustigé la démarque de Ousmane Sonko, Khalifa Sall et compagnie qui ont mis en place la coalition Yewwi Askan Wi. Dans une interview avec L’Observateur, l’ancien premier ministre dénonce la méthode utilisée par ces leaders pour former cette coalition.

« Tout semble avoir été fait pour nous exclure. Depuis la méthode utilisée pour sa constitution, jusqu’aux petites manœuvres des étapes finales. Nous sommes et restons convaincus que la constitution d’un grand rassemblement de l’opposition est la meilleure arme contre la majorité de Macky Sall », a dit M. Mbaye.

« Nous avons toujours été membres des fronts qui sont constitués à cet effet. Des départs ont été notés. Nous sommes restés constants dans nos convictions. Nous y travaillons avec encore plus d’énergie depuis le début du mois de novembre 2020. D’autres ont considéré que la voie vers une grande coalition pouvait passer par un processus non transparent et un soucieux de la dignité des parties prenantes », a-t-il ajouté.

Abdoul Mbaye explique qu’ils se sont opposés à cette façon de faire sans jamais renoncer à participer à l’unité de l’opposition. Pour lui, au final,  de petits calculs, une absence de transparence, leur ont empêché de rejoindre cette coalition.

« En effet, nous ne pouvons être membre d’une coalition dont on nous cache la version finale de la charte jusqu’à quelques minutes de sa signature. Enfin, une coalition dont quelques membres se définissent comme des majors ou des ténors sont liés par un accord cadre non présenté en plénière et faisant l’objet de partages d’investitures depuis plusieurs mois, nous a posé un sérieux problème », a dénoncé l’ancien premier ministre.
 

Salif SAKHANOKHO

Samedi 4 Septembre 2021 - 09:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter