Conseil national de la Jeunesse du Sénégal : Khadim Diop succède à Aliou Sow

Le Conseil national de la jeunesse du Sénégal a un nouveau président en la personne de Khadim Diop. Jusque-là président du conseil régional de Thiès, le remplacement de Me Aliou Sow a obtenu 52 voix contre 32 favorables à son challenger, Ibra Diogop Ndiaye. L’élection a eu lieu ce jeudi à Dakar dans le cadre de la Conférence nationale ordinaire du CNJS.



Conseil national de la Jeunesse du Sénégal : Khadim Diop succède à Aliou Sow
La nouvelle équipe dirigeante du CNJS dirigé par le tout nouveau président a un mandat trois ans renouvelable pour faire ses preuves, informe le communiqué des services du ministère de la Jeunesse et de l'Emploi et de la Construction citoyenne. 

Au nombre de 6 au départ, les candidatures se sont réduites aux deux protagonistes départagés finalement par un scrutin faute de consensus sur l’un des prétendants à présider l’organisation faitière des jeunes et de leurs mouvements et associations. 
Sous la supervision du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, le processus de renouvellement de la plateforme des jeunes a été conduit de main de maître par l’équipe sortante.

A l'issue de ce vote, le Ministre Mame Mbaye Niang a pour sa part tenu personnellement à vivre la transmission idoine de flambeau en passant toute la journée et la nuit de jeudi en compagnie des jeunes représentants de leurs pairs des différentes localités du Sénégal. Il a souligné que le processus de renouvellement des instances du CNJS, aux différents niveaux local, communal, départemental et régional, s’est déroulé dans la « transparence, le calme et la sérénité, et donc la démocratie ; cela témoigne, encore une fois, de la maturité de la jeunesse sénégalaise ».

Il a magnifié la compétence de l’équipe sortante et relevé « tous les résultats enregistrés sous son magistère clairement présentés dans les rapports d’activités bilan ». « A travers ces activités, vous avez fini de prouver combien vous êtes porteurs de compétences dans votre rôle d’organe conseil pour la mise en œuvre de la politique publique de jeunesse », a appuyé le ministre à l’endroit de l’équipe sortante qui avait pris les rênes en 2008.
« Exercice à la démocratie et à la bonne gouvernance »

M. Niang a en outre demandé au nouveau bureau du CNJS de s’inspirer de l’expérience de leurs ainés sortants, avec comme premier viatique « l’évaluation des mécanismes d’encadrement civique et d’éducation populaire de la jeunesse » requise par le président Macky Sall. « J’invite déjà la nouvelle équipe, qui sortira de cette conférence nationale, à en faire son premier chantier en termes de réflexions et de propositions d’actions. Il est attendu du forum national, qui sera organisé à cet effet, un nouveau dispositif d’encadrement et d’accompagnement citoyen à proposer au Président de la République », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Mame Mbaye Niang a fait savoir que le gouvernement est « conscient de la nécessité de valoriser davantage le leadership jeune mais aussi de renforcer les moyens en terne de subvention du CNJS ». Il a annoncé qu’en plus de la subvention annuelle allouée par l’Etat au conseil des jeunes, la liste des associations bénéficiaires de la subvention annuelle aux mouvements et associations de jeunesse émanera désormais du CJNS qui en décidera de la clé de répartition. La vie associative doit être comprise comme étant « un exercice à la démocratie et à la bonne gouvernance », a-t-il rappelé.
 


Samedi 31 Décembre 2016 - 14:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter