PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Convention de partenariat entre la Lonase et le Fongip : 2 milliards F Cfa pour financer des projets de réinsertion sociale des prestataires

La loterie nationale sénégalaise (Lonase) a signé, mardi, une convention de partenariat avec le fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip). Les deux institutions ont dégagé chacune un milliard de francs Cfa, soit 2 milliards de francs Cfa, pour accompagner les prestataires de service de la Lonase, proches de la retraire.



Convention de partenariat entre la Lonase et le Fongip : 2 milliards  F Cfa pour financer des projets de réinsertion sociale des prestataires
Dans le cadre de la mise en œuvre de cet accord, la Lonase a prévu de dégager un milliard de francs Cfa, à raison de 200 millions de francs Cfa par an pour financer les projets de réinsertion proposés par les vendeurs âgés de 50 ans et plus. Ces prestataires de service, explique le Directeur général de la Lonase, Amadou Samba Kane, n’ont pas de pension de retraite. « Alors que plusieurs d’entre eux ont plus de 50 ans et aspirent à une retraite. Nous avons pensé qu’il faut les accompagner pour céder la place à des personnes beaucoup plus jeunes qu’eux », a-t-il souligné. La Lonase et le Fongip ont procédé, hier, à la signature d’une convention de partenariat. Cet accompagnement requiert dès lors la présentation des projets et naturellement un financement. Le Directeur général de la Lonase estime que « la satisfaction des conditions des banques s’avère draconienne pour eux ». C’est dans ce contexte que s’inscrit cet accompagnement de la Lonase avec un montant d’un milliard de francs Cfa sur cinq ans. « Ce rendez-vous nous offre conformément à l’axe 3 de notre plan stratégique de développement 2017-2021, l’agréable opportunité de concilier nos objectifs de performance avec nos valeurs de solidarité et de cohésion sociale », a assuré Amadou Samba Kane.

La Lonase va ainsi apporter chaque année 200 millions de francs Cfa dont les 50 millions de francs Cfa vont servir à financer l’apport des vendeurs. Amadou Samba Kane et son équipe sont conscients qu’il sera certainement difficile à ces prestataires de fournir un apport de 10% pour le financement de leurs projets. « Nous avons mis des fonds perdus à leur disposition pour prendre en charge ce volet à savoir les 50 millions de francs Cfa. Les 150 millions de francs vont servir de fonds de garantie », a fait savoir le Directeur général de la Lonase.  

 Il revient dès lors aux 500 vendeurs de présenter des projets, et à charge à la Lonase de les aider à obtenir un financement. Pour cela, l’entreprise va s’attacher des services d’un cabinet pour l’étude des projets. De ce côté, le Fongip s’est engagé à soutenir la Lonase en apportant la même contribution financière (un milliard de francs Cfa) pour renforcer le fonds. Ces fonds seront logés dans une banque de la place et seront gérés par le Fongip et la banque choisie.

Pour sa part, l’Administrateur général du Fongip, Doudou Kâ, souligne qu’il s’agit d’une « importante convention de financement » qui rentre dans le cadre des missions que le chef de l’Etat a assignées à ces deux institutions. « Ce programme allie la prise en charge de la session de la retraite qui est une problématique majeure que le gouvernement est en train de tout faire pour la gérer aussi bien pour les salariés du secteur formel qu’informel », a-t-il indiqué. Cette convention, poursuit-il, est une mise en œuvre de l’Axe 2 du Plan Sénégal émergent (Pse) qui est le développement du capital humain mais surtout l’inclusion sociale. D’autant que le président de la République a décrété 2018 comme année d’inclusion sociale, a-t-il rappelé. Le Fongip, précise Doudou Kâ, n’est qu’un outil d’accompagnement des initiatives qui permettent de régler cette inclusion sociale à travers l’accès au financement. C’est tout le sens de cette convention signée avec la Lonase, affirme-t-il.

Pour un Sénégal émergent, dit-il, il faut la promotion d’auto-entrepreneurs. « La Lonase vient de le démontrer à savoir qu’il est bien possible de passer à l’étape d’employé à un statut d’employeur, d’entrepreneur », a-t-il soutenu. Auparavant, le président du collectif des vendeurs de la Lonase, Pape Amadou Fawade Niang, a salué les nombreuses initiatives du Directeur général de la Lonase en leur faveur. Outre les 79 millions de francs Cfa pour la mutuelle de santé des vendeurs, la direction générale a mis à la disposition de leur coopérative d’habitat une subvention non remboursable de 100 millions de francs Cfa, se réjouit-il. Pour M. Niang, la signature de cette convention leur redonne une « seconde jeunesse et un nouvel élan ». 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 21 Décembre 2017 - 12:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter