Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus : Trump prédit un pic des décès aux Etats-Unis dans deux semaines

"Nous prolongerons nos recommandations jusqu'au 30 avril pour ralentir la propagation", a affirmé le président américain Donald Trump, estimant que la courbe des décès liés au coronavirus atteindrait "probablement" son pic dans deux semaines. Plus de 139.000 cas positifs au Covid-19 ont été officiellement déclarés jusqu'ici aux États-Unis, un record à travers le monde.



Donald Trump a estimé dimanche que la mortalité liée au coronavirus aux États-Unis atteindrait son pic "probablement" dans deux semaines, tout en prolongeant jusqu'au 30 avril des recommandations de distanciation sociale. Selon les estimations du Docteur Anthony Fauci, conseiller du président américain sur la pandémie, le COVID-19 pourrait faire "entre 100.000 et 200.000" morts au sein de la première puissance mondiale.
 
Les États fédérés, notamment les plus touchés par la pandémie, ont pris parallèlement des mesures de restrictions, comme la fermeture des écoles et des lieux publics comme les restaurants. Certains gouverneurs ont aussi demandé à leurs administrés de rester chez eux autant que possible.  Selon l'université Johns Hopkins, dont le comptage fait référence, plus de 139.000 cas positifs au Covid-19 ont été officiellement déclarés jusqu'ici aux Etats-Unis, un record à travers le monde. Le nombre total de décès s'élevait dimanche soir à 2.436.
 
Une carte en temps réel pour voir l'évolution du coronavirus
 
Mise au point par des chercheurs de l’université américaine Johns-Hopkins, une carte répertorie tous les cas confirmés de Covid-19 à travers la planète, mais aussi ceux suspectés, en temps réel. Mais elle est également accompagnée de plusieurs compteurs qui informent sur le nombre de victimes... et de personnes guéries.
 
"Aucun État ne sera épargné"
Une conseillère de Donald Trump sur le coronavirus, la Dr Deborah Birx, a prévenu que l'ensemble du pays devait se préparer au pire. "Aucun État, aucune métropole ne sera épargné", a-t-elle martelé sur la chaîne NBC. L'État de New York, que Donald Trump avait envisagé samedi de placer en quarantaine avant d'y renoncer finalement, compte à lui seul près de la moitié des cas officiellement déclarés aux États-Unis. Son gouverneur Andrew Cuomo a communiqué dimanche un nouveau bilan de près de 60.000 cas et 965 décès. Mais d'autres "points chauds" apparaissent à travers le pays, parmi lesquels le New Jersey voisin, la Floride, la Louisiane ou les villes de Détroit et Chicago, dans le nord du pays.
 
"Où vont les masques ?"
Les dirigeants de ces États les plus touchés s'inquiétaient dimanche d'un manque d'équipement dans les hôpitaux pour faire face à l'afflux de malades, notamment de respirateurs artificiels. Lors de sa longue conférence de presse, par moment très décousue, Donald Trump a par ailleurs a laissé entendre que certains matériels, cruciaux pour le traitement des malades du coronavirus, disparaissaient de façon suspecte des hôpitaux américains. "Où vont les masques ? Partent-ils par une porte dérobée ?", s'est-il interrogé, sans apporter d'éléments chiffrés ou concrets qui accréditeraient l'idée de vols.

europe1.fr

Lundi 30 Mars 2020 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter