Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus : les États-Unis retirent l'utilisation d'urgence de l'hydroxychloroquine



Coronavirus : les États-Unis retirent l'utilisation d'urgence de l'hydroxychloroquine
L'utilisation d'urgence de l'hydroxychloroquine, médicament antipaludéen, comme traitement contre les coronavirus a été retirée par la Food and Drug Administration (FDA) américaine.

La FDA a déclaré que de nouvelles preuves issues d'essais cliniques signifiaient qu'il n'était plus raisonnable de croire que le médicament produirait un effet antiviral.

Le président Donald Trump a ensuite défendu la promotion de l'utilisation de l'hydroxychloroquine comme traitement du Covid-19.

En mars, la FDA a autorisé l'utilisation d'urgence du médicament pour certains cas graves.
 Mais lundi, l'agence a déclaré que des études cliniques avaient suggéré que l'hydroxychloroquine était inefficace pour traiter le virus mortel et n'avait pas réussi à prévenir l'infection chez les personnes qui y étaient exposées.

En réponse à la décision de la FDA, M. Trump a déclaré qu'il avait auparavant pris le médicament à titre préventif, sans effets secondaires.

"Je l'ai pris et je me suis senti bien de le prendre", a-t-il déclaré aux journalistes lundi, ajoutant : "Je ne peux pas m'en plaindre, je l'ai pris pendant deux semaines, et je suis là, nous sommes là."

Le président de 74 ans a déclaré que de nombreuses personnes lui avaient dit que cela leur avait sauvé la vie.

En mai, M. Trump a révélé qu'il prenait ce médicament après que certaines personnes à la Maison Blanche aient été testées positives au coronavirus.

 Ses commentaires sur l'hydroxychloroquine ont fait l'objet de nombreuses spéculations en ligne et de controverses au sein de la communauté scientifique sur les avantages et les effets nocifs potentiels de ce médicament - ainsi que du médicament connexe, la chloroquine.

Les essais dans le monde entier ont temporairement déraillé lorsqu'une étude publiée dans The Lancet a affirmé que le médicament augmentait le nombre de décès et de problèmes cardiaques chez certains patients.

 Les résultats ont incité l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres à interrompre les essais pour des raisons de sécurité.

Toutefois, The Lancet s'est rétracté par la suite lorsqu'il a été constaté que l'étude présentait de graves lacunes et l'OMS a repris ses essais.

BBC

Mercredi 17 Juin 2020 - 18:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter