Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus: obstruction à l'enterrement d'un médecin égyptien



Coronavirus: obstruction à l'enterrement d'un médecin égyptien
Le Premier ministre égyptien déplore l'obstruction à l'enterrement d'un médecin spécialiste des virus décédé du coronavirus.

Le chef du gouvernement égyptien a qualifié de "scandaleux" le fait qu'un groupe de villageois s'est opposé a l'enterrement d'un médecin qui serait mort d'un coronavirus.

Dans un appel téléphonique au mari de la femme, Mostafa Madbouly s'est excusé "au nom du peuple égyptien", ont rapporté les médias d'Etat.

Vingt-trois personnes ont été arrêtées suite à l'incident de Shubra el-Bahou dans le delta du Nil.

On pense qu'elles craignaient qu'un corps enterré avec le virus puisse le propager à la communauté.

Le médecin de 64 ans, Sonia Abdelazim, est décédé vendredi. Selon les premières informations, elle avait été testée positive au coronavirus Covid-19, bien que son frère l'a nié, affirmant que sa sœur était morte d'une pneumonie.

Lorsqu'elle a été emmenée pour être enterrée, les habitants ont refusé que l'ambulance transportant son corps entre dans le cimetière.

La police a été appelée et a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, avant que l'enterrement ne puisse avoir lieu.

Les personnes arrêtées seront détenues pendant 15 jours, le temps qu'une enquête soit menée.

L'incident a été largement condamné, le procureur Hamada el-Sawy le décrivant comme un "acte terroriste", selon Associated Press.

Le plus haut dignitaire religieux musulman sunnite d'Egypte, le Grand Cheikh Ahmed al-Tayeb, a déclaré que ce qui s'était passé était "le plus éloigné possible de la morale, de l'humanité et de la religion" et a appelé à mettre fin "aux stigmates de la maladie".

L'Egypte - le pays le plus peuplé du Moyen-Orient - a introduit une série de mesures restrictives, dont un couvre-feu nocturne, pour tenter de freiner la propagation du coronavirus.

Les autorités ont fait état de 159 décès dus à la maladie et de plus de 2 000 cas.

BBC

Mardi 14 Avril 2020 - 16:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter