Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM







PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité






Côte d'Ivoire : la pression internationale s'accentue

Le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé hier lundi 20 décembre 2010 de six mois le mandat de sa force en Côte d'Ivoire, quelques jours seulement après que Laurent Gbagbo ait exigé son départ. Outre la prolongation de son mandat, le Conseil de sécurité de l'ONU « envisage » d'envoyer des renforts pour l'Onuci. Dans le même temps, l'Union européenne a pris des sanctions contre le président sortant et ses alliés. Enfin, les Etats-Unis se sont déclarés prêts à également sanctionner le gouvernement Gbagbo.


Côte d'Ivoire : la pression internationale s'accentue
L'ONU n’a pas l’intention de céder, et elle le fait savoir. A Laurent Gbagbo, qui exige son départ de Côte d’Ivoire, l’Organisation répond que ses 8 650 casques bleus sont là pour rester.

Non seulement le Conseil de sécurité prolonge leur mandat de six mois, mais il n’écarte pas l’idée d’envoyer des troupes supplémentaires dans le pays. Les Nations unies pourraient ainsi opérer un redéploiement de contingents entre leur mission au Libéria et celle présente sur le sol ivoirien.

La diplomatie est en train de céder la place à la confrontation

Par ailleurs, si le mandat des casques bleus est avant tout de protéger les civils, il est défini par une résolution placée sous Chapitre VII de la Charte de l’ONU, lequel autorise le recours à la force en cas de menace contre la paix, rupture de la paix ou actes d'agression. Selon le chef des opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, des casques bleus ont déjà été pris pour cible et ont du riposter. En clair, la diplomatie est en train de céder la place à la confrontation.

De plus, l’ONU dénonce des violations massives des droits de l’homme, notamment des attaques visant des civils et le personnel onusien, certaines perpétrées, affirme l'ONU, avec l’appui de mercenaires. Les personnes tenues pour responsables seront traduites en justice prévient le Conseil de sécurité, qui se dit prêt à imposer des sanctions ciblées contre ceux qui menacent le processus de paix.

Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019