Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Covid : le variant Delta se répand dans le monde et fait exploser les cas



Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le variant Delta du Covid-19 a maintenant été détectée dans 124 territoires dans le monde.

Elle devrait devenir le variant dominant au niveau mondial dans les mois à venir, l'OMS prévoyant qu'il pourrait y avoir plus de 200 millions de cas confirmés d'ici quelques semaines.

Les infections sont en hausse, notamment en Europe et dans la région du Pacifique occidental. Certains pays occidentaux ont commencé à assouplir les restrictions en raison de la chute des taux de mortalité.

Mais ceux qui n'ont pas accès aux vaccins ou dont le déploiement des vaccins est plus lent sont confrontés à une menace plus mortelle.

Des journalistes de la BBC répartis dans le monde entier donnent ici une idée du bilan du variant Delta et de l'impact que pourrait avoir sa propagation.

Rwanda - Delta apporte de nouvelles restrictions
Par Samba Cyuzuzo, journaliste digital senior pour BBC Great Lakes

Jusqu'à récemment, le Rwanda avait été félicité pour la rapidité et la fermeté de ses mesures de lutte contre le virus.

Mais depuis la mi-juin, le virus a frappé plus fort. Les cas et les décès ont atteint des niveaux record semaine après semaine. Début juillet, tous les centres de traitement Covid étaient réputés être pleins.

"Nous n'avons jamais connu une telle pandémie", a déclaré le ministre de la santé au radiodiffuseur public le 6 juillet. Deux jours plus tard, il a confirmé l'arrivée du variant Delta, qui se propage plus rapidement et est plus mortel. Le 25 juillet, ce variant représentait près de 57 % des échantillons séquencés.

Le 17 juillet, le pays a annoncé un confinement de 10 jours dans la capitale Kigali et dans huit districts pour tenter d'enrayer le virus. Le nombre de cas et de victimes reste toutefois relativement élevé.

Plus de 400 000 personnes sont entièrement vaccinées, soit environ 3 % de la population du Rwanda.

Indonésie - la demande de services funéraires explose

Avec plus de 1 300 décès en une journée, l'Indonésie est devenue le nouvel épicentre du Covid en Asie.

Des centaines de personnes sont mortes en s'isolant, probablement parce qu'elles n'ont pas pu obtenir de traitement immédiat ou parce qu'elles ont été refusées par des hôpitaux débordés.

Wirawan, un pompier de la capitale Jakarta, est le premier à constater l'aggravation de la crise. Lui et son équipe sont chargés de ramasser les corps dans les maisons avant de les livrer à l'enterrement.

Avant le dernier pic de cas, il organisait deux ou trois enterrements par jour. Maintenant, il reçoit des appels pour jusqu'à 24 funérailles par jour.

C'est plus que ce qu'il peut gérer, et les corps doivent donc attendre.

Le pays enregistre plus de 50 000 nouveaux cas par jour, et le gouvernement maintient les restrictions d'urgence au moins jusqu'à la fin de cette semaine. Il est probable qu'il prolonge ces mesures lundi.

Alors que le nouveau variant Delta hautement transmissible, qui a été détecté pour la première fois en Inde, continue de faire des ravages dans le pays, l'Indonésie se hâte de vacciner sa population. Sur les 208 millions de personnes pouvant être vaccinées, seules 16 millions environ ont reçu les deux doses.

Tunisie - Offres de pizzas pour les inscriptions de vaccination


La Tunisie est actuellement témoin de l'impact le plus dévastateur de Covid depuis que la pandémie mondiale s'est installée.

On ne sait pas si la plupart des nouvelles infections sont dues au variant Delta en particulier, mais le nombre de cas a augmenté après son arrivée connue ici.

Les hôpitaux du pays sont complètement débordés, et certains médecins ont été filmés en train de pleurer à cause d'une pénurie de concentrateurs d'oxygène, alors qu'ils sont obligés de décider qui vit et qui meurt.

Les taux d'infection montent en flèche et la campagne de vaccination a été très lente, moins de 8 % de la population ayant été vaccinée. Les organisations de défense des droits ont accusé le gouvernement de mal gérer la crise et, mardi, le ministre de la santé a été limogé.

Ces derniers jours, l'agence nationale des télécommunications tunisienne a offert 1 Go d'Internet gratuit aux personnes qui suivaient un SMS les invitant à se faire vacciner. Au moins une pizzeria connue à Tunis a offert une réduction de 10 % si les clients présentaient une preuve d'enregistrement du vaccin.

La situation pourrait s'améliorer le mois prochain après que la Tunisie a reçu des dons de vaccins, de bouteilles d'oxygène et d'autres fournitures médicales de la part de pays européens et arabes, et que plusieurs pays ont promis de fournir davantage d'aide.

BBC

Lundi 26 Juillet 2021 - 15:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter