Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Crash Air Algérie: Hollande a reçu les proches des victimes françaises

François Hollande a témoigné pendant près de trois heures ce samedi aux proches des 54 victimes françaises du vol AH5017 d'Air Algérie réunis au Quai d'Orsay la solidarité nationale, annonçant la mise en berne des drapeaux pour trois jours à compter de lundi. La seconde boîte noire de l'avion qui s'est écrasé dans le nord du Mali faisant au total 118 victimes a été retrouvée ce même jour par des experts de l'ONU sur le site du crash.



Les experts de la Minusma ont localisé la deuxième boîte noire. Ils l’ont même déjà récupérée et acheminée à Gao, où est installé le « centre de gestion tactique du site du crash ». Les militaires français avaient rapidement retrouvé la première boîte noire peu après la catastrophe.

Selon la chargée de communication de la force onusienne déployée au Mali, Radjia Achouri, la coordination tripartite instaurée après le drame fonctionne parfaitement. Une coordination entre militaires de l’opération Serval, l’équipe du BEA, le bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'Aviation civile venu de Paris, côté français, les militaires et autorités maliennes et enfin la Minusma.

La force onusienne et la force française doivent aussi coordonner la logistique : comment transporter toutes les personnes sur le lieu difficilement accessible du crash. Trois représentants des familles françaises, libanaises et burkinabè partis de Ouagadougou se sont rendus samedi sur le site de la catastrophe dans des hélicoptères de la Minusma.

Un terrain qu’il ne faut pas « contaminer ». Les familles des disparus dans le crash ne pourront y aller que par petits groupes. Y aura-t-il des rotations de familles françaises à partir de la capitale malienne ? Rien n’est encore indiqué, ni par la Minusma, ni par l’ambassade de France.

 

LES DRAPEAUX EN BERNE PENDANT 3 JOURS EN FRANCE

Les drapeaux seront mis en berne pendant trois jours à compter de lundi en France en hommage aux 54 victimes françaises du vol AH5017 d'Air Algérie, qui s'est écrasé jeudi au Mali, a annoncé samedi François Hollande, après avoir reçu leurs familles. Le chef de l'Etat a également annoncé que celles qui voudraient se rendre sur place seraient accompagnées et qu'une stèle serait érigée sur le site de la catastrophe. Il a aussi assuré que tous les corps seraient ramenés en France, « lorsque ce sera possible », et ajouté qu'un coordinateur serait désigné pour le soutien des familles.

François Hollande, qui s'est entretenu pendant trois heures avec les familles des victimes françaises au ministère des Affaires étrangères, a salué leur courage et leur « dignité remarquable ». « Nous leur devons solidarité, compassion et soutien, mais
également la vérité 
», a ajouté le chef de l'Etat français, dont c'était la troisième intervention en trois jours sur ce drame, sur les causes duquel il s'est abstenu de prendre position.



Dépêche

Dimanche 27 Juillet 2014 - 09:57