Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Crise au PS: «Le président Macky Sall a l’obligation d’intervenir», Serigne Mbacké Ndiaye



Le leader de la Convergence Libérale et Patriotique se désole de la crise au Parti Socialiste (PS). Ancien responsable dudit parti, Serigne Mbacké Ndiaye sollicite l’arbitrage du Chef de l’Etat, Macky Sall en sa qualité de patron de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY).

«Ils sont dans une même alliance politique quelles que soient les divergences à ce niveau-là. Le président de la République a l’obligation, au plan personnel, d’intervenir entre les protagonistes», propose-t-il.

A l’en croire, le but serait d’aboutir au retrait de la plainte qui a été déposée.

«C’est vrai ça n’éteint pas l’action publique mais la partie civile serait au moins réglée et il serait beaucoup plus facile de trouver une solution à cette crise-là. Cela veut dire que ceux qui sont en prison puissent en sortir et que les poursuites soient arrêtées. Maintenant, qu’ils restent ensemble dans leur parti ou se séparent, ce sont leurs affaires», explique l’ancien porte-parole du président Abdoulaye Wade.
 
Opposé à l’augmentation du nombre de députés (150 à 165) à l’Assemblée nationale, Serigne Mbaye Thima préconise «qu’on est cent (100) députés au Sénégal dont les dix (10) élus à partir de l’extérieur». «Qu’on mette même vingt (20) au niveau des Sénégalais de l’extérieur, cela ne me dérange pas mais qu’on augmente le nombre de députés, cela me gêne. Donc, nous sommes pour la réduction du nombre de députés. Le nombre d’élus pour les Sénégalais de l’extérieur importe peu», sert-il.

Le leader de la Convergence Libérale et Patriotique était l’invité de Rfm matin. 


Lundi 16 Janvier 2017 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter