Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Déclassification 150 hectares bande de filaos Guédiawaye: des populations demandent à Macky d’annuler le décret



Des populations de Guediawaye, membres du Forum Civil, ont tenu un sit-in devant la mairie de Guediawaye pour montrer leur désaccord suite aux 150 hectares de terres déclassifiés sur la bande des filaos. Elles demandent l'annulation du décret. 

« Nous tenons ce sit-in pour dénoncer avec la dernière énergie le décret que vient de prendre le président de la République Macky Sall en déclassifiant 150 hectares sur la bande des filaos située sur la bande des Niayes. Ce décret a été pris sans avoir consulté les populations de Guediawaye », a dénoncé Michel Mendy, membre du Forum civil, citoyen de Guediawaye.
 
En effet, la ville de Guediawaye a un projet d’aménagement du littoral. Il a sollicité le déclassement du littoral. Et pour ce faire, il a consulté les conseillers municipaux de la ville de Guediawaye qui ont voté une délibération moyennant une promesse qu’une cité va être érigée sur la bande des filaos dans laquelle chaque conseiller aurait une parcelle à usage d’habitation, révèlent les manifestants du jour.
 
Selon Michel Mendy, il n’a jamais était question de consulter les populations de Guediawaye. « Aucune consultation citoyenne n'a été organisée sur le territoire de Guediawaye pour demander aux populations leur avis. Alors que l’Acte 3 de la décentralisation a érigé le principe de la consultation citoyenne. Aujourd’hui, nous sommes dans un régime où les élus ne peuvent rien faire sans consulter les populations », dit-il.
 
Poursuivant sa réaction, M. Mendy a fait savoir qu’à Guediawaye des personnalités ont jeté leur dévolu sur cette bande de filaos et ont par tous les moyens voulu s’accaparer de cette bande-là. « Ils ont lutté par tous les moyens pour que ce décret de déclassement soit signé par le président de la République. Ils ont déjà posé des actes sur la bande. Ils n’attendent que le décret de déclassement pour pouvoir valider ces actes du point de vue de la loi ».
 
Mieux, a-t-il rappelé : « Aujourd’hui, le président de la République a signé ce décret-là, alors qu’il a toujours prôné que la zone des Niaye soit protégée, les dunes soient protégés. Le Président Macky Sall, dans son programme PSE vert, tout ce qu’il a dit, va dans le sens de préserver l’environnement, dans le sens de la préservation de tous les poumons verts de Dakar. Aujourd’hui, il veut éradiquer 150 ha de la ville de Guediawaye. C’est en contradiction avec ses promesses ».
 
 
Toutefois, ce membre du Forum civil, met en garde le président de la République et tous ceux qui le soutiennent dans ce projet. Selon Michel Mendy, ces derniers seront comptables des conséquences du point de vue environnemental sur la bande des filao.

« Ceux qui ont participé à faire prendre ce décret-là, notamment le Président de la République, le maire de Guediawaye, Aliou Sall, l’ensemble des maires de Guediawaye, l’ensemble des conseillers municipaux de toutes les collectivités territoriales de Guédiawaye, l’ensemble des ministères concernés seront comptable des conséquences du point de vue environnemental sur la bande des filaos. Nous ne sommes pas d’accord avec ce décret. Nous demandons son annulation. Nous demandons son abrogation. Nous demandons que la bande des filaos soit renforcée, sauvegardée pour le bien-être des populations de Guediawaye », a-t-il averti. 



Mercredi 16 Juin 2021 - 21:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter