Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Des députés cités dans une affaire de trafic de faux passeports



Un réseau de trafic de faux documents administratifs a été démantelé samedi dernier, à la Cité Aliou Sow de Golf Sud (Guédiawaye), par les limiers de la Division des investigations criminelles (Dic). Le coup de filet des limiers est sanctionné par l'arrestation du présumé cerveau de cette mafia, le faussaire E. Kondé. Son interpellation, suivie de la perquisition ont été, selon des sources de L'Observateur, sanctionnées par la saisie d'une pile de faux documents, dont une dizaine de faux passeports diplomatiques, ainsi qu'un stock de faux certificats de mariage, entre autres.

Conduit dans les locaux de la Dic, le faussaire Kondé va s'illustrer en balançant tous azimuts ceux qu'il considère comme étant ses présumés acolytes. A l'en croire, il aurait bénéficié de l'aide et de l'assistance de plusieurs gros bonnets de la République. Au nombre de ceux-ci, il se contentera d'indexer deux députés qui, selon lui, étaient de mèche avec lui dans l'accomplissement de ses manœuvres frauduleuses.

Celles-ci consistaient, confie-t-il, aux hommes du Commissaire Aliou Ba, à confectionner de faux certificats de mariage à des clientes aux fins de les faire passer pour des épouses de députés. Une manœuvre qui devait, à terme, permettre à ses multiples clientes de bénéficier de certains privilèges de voyage par la présentation d'un faux passeport diplomatique, acquis à un prix onéreux. Toutefois, soufflent nos sources, «en sus des accusations du mis en cause, l'enquête préliminaire en cours n'a pas permis d'incriminer les députés cités par le faussaire.

L’Observateur
 
 

Salif SAKHANOKHO

Mardi 7 Septembre 2021 - 10:00


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter