Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Diam's rompt le silence : Sa première interview depuis sa disparition

Trois ans d'absence mais aussi trois ans de silence. En novembre 2009,Diam's sortait son quatrième album, S.O.S., un album autobiographique bouleversant. Un album d'adieux ? Pour la promotion, Mélanie Georgiades, de son vrai nom, refusait toutes les interviews, préférant même chanter ses réponses sur le plateau de Taratata.



Diam's rompt le silence : Sa première interview depuis sa disparition
Mais qu'est devenue Diam's ou plutôt Mélanie ? Devenue maman d'une petite Maryam, 4 mois, elle s'apprête à faire son retour le 27 septembre prochain. Pas d'album au programme, mais un livre. Une autobiographie. Un ouvrage très attendu sobrement intitulé Diam's autobiographie (Éditions Don Quichotte).

La semaine dernière, le magazine VSD délivrait de premières informations autour de l'affaire. Quelques jours plus tard, l'intéressée proposait via sa page Facebook un texte introductif à son autobiographie. Dans ces 320 pages, Mélanie et Diam's, "double de lumière qu'elle s'est créé", se dévoilent. Elle y raconte la gloire, sa dépression mais aussi sa conversion à l'islam.

Depuis quelques jours, les médias présentent des extraits de cette autobiographie par laquelle Diam's compte bien rétablir la vérité. Aujourd'hui, vendredi 21 septembre, c'est Mélanie qui s'exprime dans les pages du Parisien Magazine - premier numéro - auquel elle s'est confiée.

Une jeune maman apaisée...
La journaliste venue interviewer la rappeuse disparue en banlieue parisienne se retrouve face à une jeune maman portant dans ses bras pleins d'amour une adorable petite fille aux cheveux bouclés. En sarouel, débardeur et foulard assorti, elle semble apaisée et offre enfin l'image d'un bonheur tranquille. La petite "boulette" chaque fois plus survoltée sur scène se serait-elle métamorphosée en "épouse soumise" ? C'est la question que se posent ses fans. Elle compte bien y répondre.

La liberté de l'écriture
Pour cela, elle a choisi d'écrire. "Je me suis posée pour écrire. Je réfléchis à ce récit depuis trois ans. Et il m'a fallu deux ans pour l'écrire. J'ai aimé la liberté de l'écriture", confie-t-elle. Aujourd'hui, si elle n'a pas vocation à faire une carrière dans la littérature, elle compte malgré tout continuer. Cette autobiographie, c'est le moyen pour Diam's de rétablir la vérité. "Je m'adresse à mon public d'une autre façon pour justifier mon absence, expliquer un sourire esquissé qui n'était pas forcément vrai. Je sais que l'on va me dire : 'Mais Mélanie, on t'a vue tellement heureuse.' Je ne l'étais pas. Ce n'était pas moi", explique celle qui a connu la consécration avec ses albums Brut de femme et Dans ma bulle.

Mea culpa
La rappeuse ne renie pas cette période de sa vie. Elle assure en avoir tiré beaucoup de joie mais "les à-côté du succès sont très durs". Prenant un plaisir immense sur scène, celle pour qui le rap était devenu une réelle obsession ne supporte plus la solitude. Se retrouver seule avec elle-même fait ressortir de terribles angoisses. Diam's devient alors un bourreau de travail. Aujourd'hui, elle se souvient d'elle comme d'un véritable tyran. Elle profite également de cette autobiographie pour s'en excuser : "Je suis devenue un vrai tyran. Le contraire de ma nature. J'étais dans une quête de perfection. J'ai fait du tort à certains. Ce livre me permet de leur dire pardon. J'espère qu'ils comprendront."

Mais Diam's n'est pas là pour la gloire. Ni pour l'argent. A la recherche d'amour, celle qui a beaucoup souffert de l'absence de son père réalise alors que la célébrité est trop lourde à porter pour elle. "Je n'ai pas un ego assez important pour supporter ça sans être gênée. Je me disais 'pourquoi moi ?'", confie-t-elle.

L'opulence et l'excès
Écrire lui permet aussi de dire ces choses qu'elle a faites et qui lui ont fait si mal. Laisser sa mère de côté, par exemple. Cette femme pourtant plus importante que tout dans sa vie. "Certaines choses ne sont pas excusables : ne pas voir sa mère, oublier ses copines, accepter que l'on dise 'Mélanie, elle vit à cent à l'heure, elle n'a plus le temps'. Mais qu'est-ce que ça veut dire ne plus avoir le temps pour ceux qui vous sont chers ?", déclare Mélanie. Sa mère lui courait après et venait à chacun de ses concerts. Elle, de son côté, n'avait même plus le temps d'aller la voir. Plongée dans l'opulence et l'excès, celle qui a eu au bras "la même Rolex que Nicolas" réalise alors qu'elle s'est trompée.

La dépression
Son rêve atteint, celui-ci finit par l'épuiser. La réalité l'ennuie. Et le bonheur ressenti sur scène est alors gâché par les innombrables questions qui occupent son esprit. La dépression commence. Une dépression qu'elle a eu du mal à décrire dans les pages de cet ouvrage. Les mots sont difficiles à trouver lorsqu'un sujet vous touche autant. Mais en décrivant son mal-être, elle espère certainement pouvoir venir en aide à ceux qui souffrent de cette maladie. "Je suis très émue par les gens qui traversent une telle période, ce sentiment d'être un poids pour votre entourage alors que vous êtes un poids encore plus énorme pour vous-même. J'aimerais que les gens qui souffrent de cette maladie sachent que je les comprends. J'avais mal au sens de ma vie", confie-t-elle à la journaliste du Parisien.

La découverte du Coran
Si elle reconnaît que certains psys ont réussi à la mettre en face de certaines de ses angoisses, elle garde malgré tout le souvenir d'avoir été incomprise. Des médicaments, des heures d'attente, peu de dialogue, Mélanie ne s'en sort pas. Jusqu'à ce qu'elle découvre le Coran.

Déjà, au lycée, Mélanie se souvient d'avoir été impressionnée par ses amis musulmans. A cette époque, le jeûn était la seule chose qu'elle connaissait de l'islam. "Le vrai bouleversement fut la lecture du Coran durant des vacances fin 2008 à l'île Maurice. J'ai découvert sa spiritualité et trouvé enfin le sens de ma vie. Le besoin de me convertir fut évident. Une conversion toute seule sur une plage à la nuit tombée. Ce soir-là, je n'ai pas pensé que mon voile soulèverait un débat", raconte Mélanie.

Après la sortie de S.O.S., Diam's se retrouve au coeur d'une véritable polémique, une photo d'elle voilée à la sortie d'une mosquée de Gennevilliers ayant été publiée quelques semaines plus tard. Elle est rapidement accusée d'avoir été endoctrinée. Mais qui a cherché à vraiment comprendre ? Si elle n'arrivait pas à parler publiquement, n'ayant pas le recul suffisant, aujourd'hui elle s'explique. "Mon coeur est le même. Depuis trois ans, j'écoute ce que l'on dit sur moi. Comme si j'étais la seule femme voilée", raconte-t-elle.

Le bonheur
Et le rap dans tout cela ? Pour le moment, la jeune maman n'y pense pas. Mais si elle doit revenir, ce sera pour mettre un coup de projecteur sur l'Afrique. Car aujourd'hui, si certains la veulent isolée et repliée sur elle-même, elle assure n'avoir jamais été aussi ouverte au monde. Diam's affirmait que le bonheur n'existait pas, Mélanie l'a trouvé.

"Diam's autobiographie" de Mélanie Georgiades, 352 pages - 19,90 euros, le 27 septembre 2012.


Chloé Breen (Purepeople.com)


Vendredi 21 Septembre 2012 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:27 Sadio Mané va se marier avec une tunisienne

Vendredi 19 Octobre 2018 - 17:05 Neymar rompt avec sa copine