Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Djégane Sène : «Notre démocratie n’a pas besoin de refondation»



Djégane Sène : «Notre démocratie n’a pas besoin de refondation»
Le député Joseph Djégane Sène a apporté une contraction à la coalition regroupée au sein de Bennoo Siggil Senegaal qui fait de la refondation de la démocratie un de ses points forts en cas de victoire en 2012. Cette recommandation se trouve même dans la Charte «nationale» des assisses.
«Notre démocratie n’a pas besoin d’être refondée. J’insiste là-dessus. Elle existe, elle fonctionne», a déclaré le député qui était un des invités de l’émission hebdomadaire, «Remue-ménage» de la Rfm. «Donc, je ne vois pas, de ce point de vue-là, cette charte là», a développé l’ancien ministre.

Toutefois, il s’est félicité de voir des fils du Sénégal se regrouper pour réfléchir. «Ceci dit, chaque fois que des Sénégalais se réunissent pour réfléchir sur l’avenir du pays, sur son présent, c’est quelque chose à saluer», s’est contenté l’enseignant au Centre d’études des sciences de l’information (CESTI) qui a donné les raisons de la non participation de son parti l’Union pour le Renouveau démocratique (URD) aux Assisses.

«Nous n’avons pas participé aux parce que nous pouvions pas être dans deux camps, celui du Pouvoir et de l’opposition mais nous ne les avons jamais condamnés», a expliqué le Professeur d’histoire de la presse au CESTI qui avoue que cette rencontre peut apporter quelque chose au pays. «C’est vrai que ces assises apporteront toujours quelque chose, surtout que ce sont des fils éminents du Sénégal qui ont été derrière cette charte», a fait savoir le camarade de Djibo Leyti Kâ qui est que «personne ne le convaincra que ces gens-là (des assises) aiment moins le Sénégal que ceux du Pouvoir.
Selon Djégane Sène, «il reste simplement à espérer que tout ce que disent les gens soit vrai, qu’ils y croient véritablement et que ne s’engage pas une course contre la montre pour la politique politicienne».

Charles Thialice SENGHOR

Dimanche 21 Novembre 2010 - 11:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter