Ecroué par le Doyen des juges : Rilke Ndongong sous le coup de 8 délits



Rilke Ndongong accusé d’être la mule de Karim Wade, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le Doyen des juges, Samba Sall. Selon «Libération», le magistrat d’instructeur a retenu huit (8) délits à savoir l’association de malfaiteurs, l’escroquerie, le faux et usage de faux en écritures privé et sur des documents administratifs, l’usurpation d’identité et le blanchiment de capitaux.

Lors de sa mise en examen, il a déclaré qu': « (Il) ne reconnait pas les faits qui (lui) sont reprochés». « Je n’ai aucun lien avec Karim Wade. Je ne suis pas un politicien et tout le monde me connait au Radisson comme étant un expert financier », a-t-il dit. 

Les recherches de la DIC (Division des Investigations Criminelles) ont permis d’identifier un présumé complice de Rilke Ndongong, un ingénieur financier sénégalais vivant en Italie qui a pris la fuite lorsqu’il a été mis au courant de l’arrestation de son partenaire. Le plus troublant dans cette affaire réside dans le comportement du Qatar. En effet, les enquêteurs ont sollicité l’ambassade du Qatar au Sénégal pour qu’il  confirme que Rilke Ndongong avait la nationalité qatarie. Mais jusqu’à hier, la représentation diplomatique n’a pas répondu. A noté que Ndongong avait en réalité cinq (5) nationalités : Camerounaise, américaine, qatarie, française et ghanéenne. Le Sénégal a été alerté par un service étranger très respecté, renseigne le journal. 


Mercredi 5 Juillet 2017 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter