Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Elections de 2012: CLARTE/Dey Leer dénonce le manque de publicité sur la période contentieuse

Le Comité National de Coordination (CNC), instance de suivi des décisions du Cadre de Lutte et d’Action pour la Régularité et la Transparence des Elections (CLARTE/Dey Leer) s’est réuni le samedi 29 octobre 2011 et c’est pour prendre plusieurs décisions en vue des présidentielles de 2012.



Elections de 2012: CLARTE/Dey Leer dénonce le manque de publicité sur la période contentieuse
Il s’agit d’abord d’engager immédiatement une campagne d’information pour demander aux citoyens et citoyennes nouvellement inscrits sur les listes électorales de vérifier l’effectivité de leur inscription et au besoin de faire les réclamations nécessaires auprès des tribunaux départementaux. Car la période dite « contentieuse » est ouverte depuis quelques jours maintenant et doit s’arrêter le 7 novembre 2011. Mais beaucoup de citoyens et même des partis n’en sont pas au courant faute de publicité suffisante par les autorités centrales et locales.

« Organiser un séminaire national de réflexion pour définir une stratégie commune de surveillance du processus électoral qui transcende les clivages politiques liés à la multiplicité des candidatures dans l’intérêt supérieur du peuple sénégalais ».

CLARTE/Dey Leer va aussi interpeller les organismes concernés (Ministère chargé des élections, CENA, Comité de Veille et de suivi des recommandations de l’audit du fichier électoral …) pour les sensibiliser sur les risques de conflits potentiels liés à la nouvelle carte électorale et à une possible rétention de cartes d’électeurs (anciennes et nouvelles) qui créent beaucoup de frustration, ce qui serait une autre source de conflit pré-électoral.

« Le CNC s’est particulièrement insurgé contre la tentative de remise en cause par le camp du pouvoir du consensus sur le bulletin unique difficilement obtenu au sein du Comité de Veille lors de la revue du Code électoral. Les raisons invoquées par les tenants du pouvoir qui renseignent largement sur leur volonté de ne pas jouer franc jeu ne tiennent pas la route. A quatre mois des élections il encore très possible de confectionner ce bulletin unique et à moindre coût surtout à l’heure des TIC ultra modernes et rapides ».


Lundi 31 Octobre 2011 - 13:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter