Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



En Zambie, une femme poursuit son fiancé en justice "pour ne pas l'avoir épousée"



En Zambie, une femme poursuit son fiancé en justice "pour ne pas l'avoir épousée"
Une Zambienne a poursuivi son partenaire devant les tribunaux au motif qu'elle attendait depuis huit ans qu'ils se marient, a maintenant été conseillée d'essayer une autre voie juridique, rapporte le Sunday Times, un journal d'État.

Getrude Ngoma, 26 ans, s'est plainte auprès d'un tribunal local qu'Herbert Salaliki, qui est de deux ans son aîné, avait mis trop de temps à l'épouser malgré sa promesse.

Elle se serait plainte que malgré le fait qu'elle ait eu un enfant avec M. Salaliki, elle vivait toujours chez ses parents au lieu d'être avec son fiancé, ajoute le journal.

Mme Ngoma aurait dit que malgré le fait qu'il ait payé la dot, les deux n'avaient jamais cohabité.

"Votre honneur, il n'a jamais été sérieux, c'est pourquoi je l'ai traduit en justice car je mérite de connaître la voie à suivre et mon avenir avec lui", aurait-elle déclaré, et aurait accusé M. Salaliki d'avoir une liaison avec une autre femme. Pour sa défense, M. Salaliki aurait dit qu'il voulait épouser sa fiancée mais qu'il n'avait pas d'argent pour le faire. Il aurait également dit au tribunal qu'il n'était pas en communication avec Mme Ngoma parce qu'elle ne lui aurait pas accordé d'attention. La magistrate Evelyne Nalwizye a cependant conseillé à la femme d'engager des poursuites pour rupture du contrat de mariage, selon le Sunday Times. Elle aurait déclaré que le tribunal ne pouvait pas entamer de médiation entre les deux intéressés parce qu'il n'y avait pas de mariage, bien que la dot ait été versée.  Elle a dit que la médiation était réservée aux personnes mariées, ajoute le journal.

BBC

Mardi 15 Décembre 2020 - 15:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter