Etats-Unis: Trump confirme le départ de Syrie, mais aucune date n’est prévue

Aucune date de départ n’est annoncée, mais les soldats américains vont bientôt quitter la Syrie. Décision de Donald Trump qui souhaitait au départ un retrait rapide, selon son discours du jeudi 29 mars. Mais sous la pression de ses alliés inquiets, la Maison Blanche semble finalement se diriger vers un retrait progressif de la coalition anti-jihadiste.



Ces derniers jours, Donald Trump a surpris ses alliés en annonçant un retrait rapide des soldats américains de Syrie. « Je veux ramener nos troupes à la maison, nous avons largement réussi face à l'EI », a notamment déclaré le président américain mardi 3 avril, suscitant l'inquiétude des membres la coalition anti-djihadiste.
 
Beaucoup rappellent en effet que la victoire contre l'organisation État islamique n'est pas encore totalement actée. Après ces déclarations, Donald Trump s'est donc entretenu avec son homologue français Emmanuel Macron, et selon le compte rendu de l'Élysée, les deux alliés « restent déterminés à poursuivre leurs actions au sein de la coalition internationale » contre les jihadistes.
 
Ce mercredi 4 avril, la Maison Blanche a confirmé les propos de Donald Trump, en expliquant que « la mission militaire visant à éradiquer l'État islamique touche à sa fin ». Washington n'avance pas pour autant de calendrier de ce futur retrait. La coalition doit encore « éliminer une petite présence de l'EI en Syrie », écrit le communiqué.
 
Environ 2 000 soldats américains, dont des forces spéciales, combattent au sol les jihadistes et assistent les forces locales, notamment kurdes. Leur retrait est un « objectif », précise la porte-parole de la Maison Blanche, mais il reste conditionné à la défaite totale de l'EI.

Rfi.fr

Jeudi 5 Avril 2018 - 10:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter