Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Expulsion des étudiants orientés dans le privé: le gouvernement « n’est pas content » des établissements privés (ministre)



Expulsion des étudiants orientés dans le privé: le gouvernement « n’est pas content » des établissements privés (ministre)
L’Etat du Sénégal a déjà versé huit (8) des douze (12) milliards de F Cfa de la dette qu’il doit aux établissements privés où sont orientés plus de 400 étudiants. L’annonce a été faite par le ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Anne, qui, par ailleurs, déclare que  le gouvernement « n’est pas content » de ces établissements. 

« On a payé depuis 2013, 41 milliards et le gouvernement s’était engagé à payer pour le premier semestre de 2019, huit (8) milliards, nous avons engagé 7,8 milliards, c’est la totalité des factures qu’ils nous ont présentées. Comme c’est des différents établissements, c’est très difficile d’aller jusqu’à 8 milliards », déclare le ministre de l'Enseignement supérieur. 

Il ajoute : « Les 4 milliards qui restaient, le gouvernement s’était vraiment engagé à l’inscrire sur la loi rectificatif des Finances, on ne peut pas respecter nos engagements et on nous dit voila vous n’avez pas montré que vous allez respecter ce reste alors, on met tout à la poubelle, ce qui n’est pas acceptable ». 

Cheikh Omar Anne de pester : « Les étudiants ne sont pas satisfaits, il y a un taux important d’étudiants orientés qui ne font plus les cours, il faudra qu’on évalue cela ». Pire, il informe que le gouvernement « n’est pas content » des établissements privés.

Néanmoins, souligne-t-il, « Il faut revoir ce système ». Pour se faire, l’ancien directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) annonce que l’Etat va « discuter avec les privés en protégeant les intérêts du Sénégal et les intérêts des étudiants, en protégeant aussi tout le dispositif y compris le privé en les amenant à travailler dans le respect des cahiers de charge ». 

Le ministre de l’Enseignement supérieur s’est prononcé en marge de sa première visite effectuée hier, lundi à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. 

Des étudiants orientés dans les établissements privés ont été expulsés depuis le 31 juillet 2019 suite à la décision prise par le Cadre Unitaire des Organisations des Établissements Privés d’Enseignement Supérieur du Sénégal (Cudopes) qui par ce fait, exige le paiement de huit (8) des seize (16) milliards de F Cfa que l’Etat leur doit. 

Aminata Diouf

Mardi 6 Août 2019 - 10:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter